Archives des tags : Xavier BERTRAND

La conception de l’école par la municipalité Bertrand

Notre action sur le radar pédagogique nous a servi à dénoncer la gestion calamiteuse des écoles par la municipalité de Xavier Bertrand ainsi que la fermeture de 30 classes et de 3 écoles dans notre ville par le gouvernement dont il faisait partie.

Lors du dernier conseil municipal, en date du 30 septembre 2013, ce dernier s’est permis, une fois de plus, de rajouter une intervention en fin de séance sans que celle-ci ne figure à l’ordre du jour, ce qui avait l’avantage d’éviter tout débat contradictoire sur le sujet. Cette intervention avait pour objet la politique des écoles de la ville. Mme Françoise Jacob, en charge des affaires scolaires s’est alors lancée dans une longue énumération des divers investissements de la municipalité dans les écoles.

Il serait tout à fait démagogique d’affirmer que la ville ne fait rien, notre argumentation n’en a jamais eu la teneur. D’ailleurs les écoles se trouvent dans ses prérogatives : l’entretien et la maintenance des locaux, l’équipement des écoles (sportif, informatique, …) le recrutement de personnel d’accompagnement (ATSEM), la dotation financière par élève permettant l’achat de fournitures scolaires, de matériel divers pour la classe, l’allocation de transports pour les différentes sorties … L’absence complète d’investissement serait une faute grave.

La municipalité UMP répond à toutes ces prérogatives, mais plus qu’à minima.

La rénovation des locaux se fait vraiment en dernier recours. On se vante, lors de ce conseil municipal, d’avoir changé les fenêtres de l’école Xavier Aubryet. Bravo ! En 2013, nos enfants vont bénéficier du confort du double vitrage. Les sols de l’école Ferdinand Buisson ont été changés, nous vous invitons à apprécier la qualité des murs et plafonds qui feront plaisir aux nostalgiques des années 60. Et Ferdinand Buisson n’est pas une exception (ou peut-être pour ses sols).

Pour ce qui est de l’entretien, la mairie a aussi réduit drastiquement les effectifs en personnel créant à la fois une surcharge de travail pour ceux restant et des conflits entre usagers et personnels.

On nous annonce en grande pompe l’équipement en tableaux interactifs, 15 sur la ville. Ces tableaux permettent de projeter une image, un document et de travailler dessus. Outil intéressant, malheureusement, sur plus de 200 classes, 15 en bénéficient. Il en va de même pour les tablettes, 135 sur 5272 élèves, environ une pour 40. Cela signifie que les élèves, sur une année pourrait l’avoir moins de 4 jours chacun.

A côté de ça, la grande majorité des écoles sont dotées d’un parc informatique obsolète, soit par son âge, soit par manque d’entretien. Car c’est ici, non pas 100 tablettes, mais plus de 1000 ordinateurs dont la ville devrait s’équiper pour pouvoir fournir à chaque classe l’équipement utile. La consolidation du service  de maintenance informatique par l’embauche de nouveaux techniciens est indispensable au bon fonctionnement du parc.

Un nouveau self est inauguré à l’école Lyon Jumentier, très bien. En revanche, lorsqu’un parent prévient au dernier moment que son enfant ne mangera pas à la cantine (ou au self), même pour un cas dûment justifié (rendez-vous médical, accident, hospitalisation d’un proche, naissance d’un petit frère, …), la mairie facture à la famille le repas.

Mais ce que la mairie n’aborde pas, c’est le refus d’embauche d’ATSEM supplémentaires là où le besoin s’en fait sentir. Dans beaucoup d’écoles, ces personnes qui assistent les enseignants dans les classes de maternelle sont en sous effectif. Ce qui oblige les équipes à les faire tourner sur plusieurs classes.

Les transports pour les sorties deviennent aussi un point noir. Des classes ne peuvent assister aux spectacles réservés faute de bus alloués par la mairie ou alors en trop petit nombre. Plus grave, des classes n’ont pas pu effectuer leur cycle piscine, pourtant au programme, faute de transport.

Et lorsque les enseignants signalent en conseil d’école à Mme Françoise Jacob que pour les bus, il faut compter non seulement les enfants et les enseignants mais aussi les parents bénévoles accompagnateurs, cela ne la dérange  pas de répondre que ceux-ci n’ont qu’à se rendre sur les lieux par leurs propres moyens.

La dotation annuelle par élève qui est plus de 5 fois inférieure à certains villages alentours. Et pourtant ces villages ne sont pas plus « riches » que Saint-Quentin, il s’agit bien là d’un choix de la mairie. Si 135 tablettes à 200€ ont un coût d’environ 30 000 €, une augmentation de la dotation de 10 € par an et par élève aurait un coût annuel de plus de 50 000 €. Et ce n’est pas de 10 € que cette dotation devrait être augmentée. Nombre de classe ne sont pas équipés de suffisamment de manuels. Les enseignants doivent souvent faire le choix entre celui de maths ou de français, ou d’un pour deux élèves. Ceci sans même parler de l’équipement en matériel pédagogique pour la classe.

Voilà où nous en sommes arrivés dans notre ville, voilà ce qu’a fait de nos écoles la politique de X. Bertrand.

article A.J. pour la Section de St-Quentin

Présentation de la liste intégrale pour les municipales 2014 : « les voix de la colère », conduite par Olivier Tournay

Les candidats de notre liste, les 45 voix de la colère :

  1. Présentation de la liste intégrale pour les municipales 2014 : « les voix de la colère », conduite par Olivier Tournay dans Conseil Municipal de St Quentin 01.-photo-olivier-tournay-web_redimensionner TOURNAY Olivier – Saint-Jean – 36 ans – Professeur des écoles – Syndicaliste – Conseiller municipal PCF 
  1. 02 Corinne Becourt (2)_redimensionner BECOURT Corinne – Centre ville – 50 ans – Secrétaire de la section de St-Quentin du PCF- Travailleur social dans un Centre Social
  1. 03 aurélien jan 2 vign JAN Aurélien – Saint Martin – 33 ans – Professeur des écoles – Syndicaliste
  1. 04 Agathe Salle (2)_redimensionner SALLES Agathe – Centre ville – 31 ans – chargée de clientèle (transports)
  1. 05 jean-Luc Tournay (2)_redimensionner TOURNAY Jean-Luc – Neuville – 60 ans – Ouvrier espaces verts – Ancien conseiller régional, Syndicaliste et secrétaire de Section
  1.  06 suzanne barbaux vign BARBAUX LARIDOY Suzanne – Centre ville – 54 ans – Directrice d’un service d’aide à domicile- Syndicaliste- membre de la commission administrative paritaire du centre de gestion de l’Aisne
  1. 07 Jérôme Lesur (2)_redimensionner LESUR Jérôme – Remicourt – 42 ans – Professeur des écoles spécialisé – Militant associatif (culture et musique)
  1. 08 Carole Barloy (2)_redimensionner BARLOY Carole – Vermandois – 40 ans – Agent d’entretien en intérim – Militante associative de quartier
  1. 09 didier tassin vign TASSIN Didier – Vermandois – 48 ans – Ouvrier – Demandeur d’emploi – Militant associatif de quartier
  1. 10 Maryse Laplace (2)_redimensionner LAPLACE Maryse – Saint Martin – 58 ans – Responsable d’une équipe d’action sociale
  1. 11 Gérard Ervet (1)_redimensionner ERVET Gérard – Saint Martin – 59 ans – Gardien – Retraité – Militant associatif, Syndicaliste -administrateur du COS de la ville de St-Quentin
  1. 12 francine latouche vign LATOUCHE Francine – Europe -35 ans – Secrétaire (DE) – Militante associative
  1. 13 Serge Casier (2)_redimensionner CASIER Serge – Saint-Jean – 52 ans – Egoutier – Syndicaliste territoriaux
  1. 14 annie ducrocq - marié web DUCROCQ Annie – Saint-Martin – 63 ans – Employée de bureau (retraitée)
  1. 15 Jean-Marie Desmidt (2)_redimensionner DESMIDTS Jean-Marie – Centre ville – 50 ans – Gardien de gymnase – Syndicaliste territoriaux – militant associatif
  1. 16 Barbara Knockaert (2)_redimensionner KNOCKAERT Barbara – Saint-Jean – 36 ans – Professeur des écoles – Syndicaliste
  1. 17 loic deguise vign DEGUISE Loïc – Centre ville – 34 ans – Cuisinier (DE – interim)
  1. 18 Céline (2)_redimensionner TAVERNIER Céline – Faubourg d’Isle – 27 ans – Assistante administrative (commerce)
  1. 19 Ludovic Boulanger (1)_redimensionner BOULANGER Ludovic – Centre ville -34 ans – Chaudronnier Cheminot (Iinterimaire) – Militant associatif, entraîneur de football
  1. 20 marie paule afchain vignAFCHAIN Marie-Paule – Eeurope – 59 ans – travailleur social (DE)
  1. 21 thomas mendes vign MENDES Thomas – Neuville – 35 ans -Médiathécaire Militant associatif (sport, culture)
  1. 22 Aurélie Plé (2)_redimensionnerPLE Aurélie – Saint-Jean – 29 ans – Professeur des écoles – Syndicaliste
  1. 23 benoit lerosey 3_redimensionner LEROSEY Benoît – Remicourt -22 ans – Etudiant (Sciences-Po Paris)
  1. 24 blandine berna vign BERNA GRENIER Blandine- Neuville -54 ans -Mère au foyer – DE
  1. 25 Clément Salle (2)_redimensionner SALLES Clément – Centre ville – 33 ans -Technicien de laboratoire
  1. 26 Laurie Carpentier edimensionner CARPENTIER Laurie – Centre ville -31 ans – Travailleur social
  1. ludovic guin vignGUIN Ludovic – Remicourt -37 ans – Cheminot
  1. stéphanie VatVAT TUREK Stéphanie – Remicourt -39 ans – Professeur des écoles
  1. 29 Gauthier Ducos (2)_redimensionner DUCOS Gauthier – Centre ville – 40 ans -Tuyauteur soudeur en maladie professionnelle
  1. 30 mauricette tournay vign TOURNAY QUERTELET Mauricette – NEUVILLE – 60 ans – Ouvrière Câbleuse chez Hazemyer – syndicaliste – retraitée
  1. 31 Benjamin Mereaux (2)_redimensionner MEREAUX Benjamin – Remicourt -31 ans – Educateur spécialisé
  1. 32 Françoise Denivet (1)_redimensionner DENIVET DRUENNE Françoise – Neuville -56 ans – Employée libre-service (DE)
  1. christophe foubet vignFOUBET Christophe – Remicourt – 42 ans -Ouvrier qualifié
  1. 34 Céline Brion (2)_redimensionner BRION Céline – Faubourg d’Isle -30 ans – Assistante d’éducation – Ancienne conseillère Régionale jeune Picardie
  1. 35 Franck Mousset (2)_redimensionner MOUSSET Franck – Centre ville – 51 ans – Agent administratif (DE) – Adulte handicapé
  1. 36 sylvie mantelet vign  MANTELET CARON Sylvie – Faubourg d’Isle – 40 ans – Agent d’entretien
  1. 37 Jean-François Savary (2)_redimensionner SAVARY Jean-François – Saint-Jean – 56 ans – cheminot roulant- Retraité
  1. 38 Marie-france Kahn (2)_redimensionner KAHN Marie-France – Vermandois – 60 ans – Femme de chambre- Retraitée
  1. 39 Didier Pudepiece vignPUDEPIECE Didier – EUROPE- 55 ans – Ouvrier – Adulte Handicapé – Militant associatif
  1. 40 Marie Christiane Antoine (2)_redimensionner ANTOINE LARUE Marie-Christiane – Neuville -62 ans –Confectionneuse bobineuse -Retraitée
  1. 41 daniel bergougnoux vign BERGOUGNOUX Daniel – Faubourg d’Isle – 61 ans -Commerçant -Retraité
  1. 42 Monique Pottier (2)_redimensionner POTIER Claudine – Vermandois – 60 ans – auxiliaire de vie
  1. 43 dominique nowack vignNOWAK Dominique – Vermandois -59 ans – Expert-comptable – Essayiste
  1. 44 paulette carpentier vign CARPENTIER Paulette – Europe – 87 ans – Agent hospitalier – retraitée – ancienne conseillère municipale, ancienne responsable de l’Union des femmes française – Vétérante du PCF
  1. 45 Bernard Fontaine vignFONTAINE Bernard  – Europe – 73 ansOuvrier retraité – Ancien syndicaliste MBK – Vétéran du PCF

 

Discours introductif de Corinne Bécourt, secrétaire de section :

Chers amis, chers camarades,

Je vous remercie au nom de la section de Saint-Quentin du PCF, d’avoir répondu aussi nombreux à notre invitation. Nous sommes réunis aujourd’hui, bien sûr pour vous présenter notre liste aux élections municipales, mais pas seulement.La situation est grave.La situation sociale explosive.Les gouvernements successifs, dirigés par l’Europe du capital, nous assassinent un peu plus chaque jour.Plus que jamais, notre pays à besoin d’une organisation offensive, le PCF avec des combattants, droits et déterminés.Nos nouvelles affiches, notre journal l’Éveil, donne le ton pour notre part : aucune compromission avec le capital et ses fidèles alliés.Je reprendrai ici un extrait d’une chanson que nous affectionnons particulièrement :

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines? Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu´on enchaîne? Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c´est l´alarme.

Exploitation, chômage, misère, Assez ! Il faut que ça change, que tout change !Ayons une pensée pour Nelson Mandela qui vient de nous quitter, souvenons-nous avec fierté, comme pour Angéla Davis, du rôle joué par le mouvement communiste international, le parti communiste français et en première ligne, les jeunes communistes qui menèrent une campagne de masse pour sa libération avec pour mot d’ordre « Libérer Mandela », ses mots fusent encore dans nos têtes.Alors que les hommages hypocrites pleuvent, Lang, Delanoë ou Sarkozy, aujourd’hui même Fabius ou Obama (les va-t-en-guerre en Afrique !), rendons lui l’hommage qu’il mérite.Rendons hommage au dirigeant révolutionnaire, au compagnon de route des communistes mais aussi à tous les autres résistants qui ont lutté avec lui, résistants, combattants de l’ANC et du PC sud Africain et qui furent éliminés.Je reprendrai la phrase dont il aimait à ponctuer ses discours : « La lutte continue » pour redonner le pouvoir au peuple : « Amandla Ngawethu » (le « pouvoir au peuple » en Xhosa).Nous rendrons hommage à Nelson Mandela, le jour de ses obsèques civiles, ce dimanche 15 décembre à 11h au monument de la résistance.Concernant les municipales et le programme, Olivier, tout à l’heure vous en donnera les grands axes, jusqu’au mois de février, nous irons à la rencontre de la population, nous l’étofferons, mais pas de précipitation, la campagne officielle c’est en mars….Et nous avons des luttes urgentes à mener, dont celle contre l’augmentation de la TVA, merci encore Monsieur Hollande.Les Saint-Quentinois sont concernés au premier chef, la perte de pouvoir d’achat sera dure pour le plus grand nombre, intenable pour certains. La TVA est l’impôt le plus injuste frappant davantage les plus pauvres. Une pétition et un tract sont d’ores et déjà à votre disposition.Pour finir, quelques mots sur notre liste, nous lui avons trouvé un nom qui nous ressemble, « Les voies de la colère », 45 camarades qui vont vous être présentés par Ervet Gérard.Bien sûr avec la parité et une présence du privé conséquente mais une liste qui ressemble aussi à l’état de notre ville, Merci Monsieur Xavier Bertrand, ex Ministre du chômage avec près de 27% de demandeurs d’emploi, d’intérimaires, de précaires.Des « voix de la colère » prêtes à agir avec vous.Haro au capital et à ses alliés.Vive le PCF.Je laisse la parole à Gérard pour cette présentation.Merci à tous.

Corinne BECOURTSecrétaire de la Section de Saint-Quentin du PCF

Benoît Roger, secrétaire départementale du PCF de l’Aisne, a pris la parole pour apporter le soutien de la fédération à Olivier Tournay et à la démarche de la Section de Saint-Quentin.

Discours d’Olivier Tournay :

liste-pcf-019-300x224 02 Corinne Becourt (2)_redimensionner BECOURT Corinne – Centre ville - 50 ans - Secrétaire de la section de St-Quentin du PCF- Travailleur social dans un Centre Social 03 Aurélien Jan (2)_redimensionn dans Divers

Chers amis, chers camarades.

Rappelons pourquoi cette liste existe. Trois raisons à cela.

  1. Tout d’abord, nous devons faire face à une ville sinistrée :

  • Une population qui part

  • Une paupérisation croissante

  • Un chômage en explosion (+ 45% depuis 2008).

Tel est le bilan de Xavier Bertrand après 19 ans de pouvoir. Sa réponse est toute faite : « ce n’est pas moi, c’est les autres. Ce n’est pas moi, c’est la crise », tout en essayant de détourner l’attention avec un peu de Tour de France ou de « ville la plus sportive de France ».

Tel est son bilan, est pourtant, il aura été dans toutes les arcanes du pouvoir : maire, député, membre de la Communauté d’Agglomération, Conseiller Général, plusieurs fois ministre (dont du travail !). C’est donc lui qui est aux manettes, et c’est donc lui qui a mis en place la poltique destructrice de la droite, politique la plus libérale qui soit. Le triste état de la ville, c’est son bilan !

  1. A côté de cela, il a été évoqué la possibilité d’une liste avec le Parti socialiste.

Peut-être avez-vous lu la presse locale dernièrement. Le candidat PS s’en prend piteusement à nous, nous accusant de faire le jeu de la droite, nous accusant de collusion. Il essayait même de nous faire porter le chapeau de son échec anticipé. A-t-il si peu de choses à dire sur la politique menée à Saint-Quentin qu’il faille s’attaquer au PCF ?

Pour notre part, nous sommes porteurs d’idées, de combats (qui ne s’arrêtent pas aux portes des échéances électorales) et de valeurs à l’opposé de la politique menée par le gouvernement actuel (politique va-t-en guerre, hausse de la TVA – impôt le plus injuste- alors qu’il faut la supprimer, 20 milliards de cadeaux fiscaux au patronat, attaques contre le code du travail, contre-réforme des retraites)

On nous accuse de collusion avec l’UMP, mais ce que fait le gouvernement est dans la droite lignée de la politique économique menée par Nicolas Sarkozy.

Le candidat PS n’ayant nullement l’intention de remettre en cause la politique gouvernementale, une liste d’union était dès lors impossible.

  1. Enfin, entre les déçus de Xavier Bertrand, et les déçus du PS, notre liste est aussi le rempart contre le FN. Sous un discours faussement social, ce parti d’extrême droite véhicule des idées qui renvoient au rejet et à la haine de l’autre.

Voilà pourquoi nous présentons notre liste et voilà dans les grandes lignes ce que nous comptons faire dans la gestion de la ville.

Le premier mal de la ville est bien entendu l’emploi. Tous les candidats qui vous promettent des créations d’emploi vous mentent. Par contre, une mairie doit tout faire pour que les conditions soient réunies afin que l’emploi puisse se développer, que sa population ne fuie plus la ville, qu’elle soit éduquée et formée correctement.

Aussi, trouvez-vous acceptable que les loyers HLM aient augmenté de 20 % en 5 ans et que les projets de constructions soient arrêtés ? Se loger à Saint-Quentin, même en HLM, coûte trop cher, il faut stopper cette dérive.

Trouvez-vous acceptable que l’on ferme des écoles ?

Trouvez-vous acceptable que la dotation budgétaire par élève soit bien moins élevé ici que dans des villes avoisinantes ?

Trouvez-vous acceptable qu’il n’y ait qu’une crèche municipale pour 55 000 habitants alors que par exemple à Cahors (20 000 habitants), y en ait 4 ?

Tout ceci n’est que choix politiques, choix que Xavier Bertrand ne fait pas. C’est dans la jeunesse qu’il faut investir !

Trouvez-vous acceptable cette zone franche qui ne crée aucun emploi mais qui engendre des déserts médicaux dans de nombreux quartiers de la ville ? Il faut y mettre un terme.

Trouvez-vous acceptable qu’il y ait de moins en moins de trains qui desservent la ville ?

Il faut repenser le transport extra-urbain mais aussi urbain qui ne donne pas satisfaction.

Trouvez-vous acceptable que l’on brade la culture à une entreprise privée (500 000 euros par an) ?

Trouvez-vous acceptable que nombre de prérogatives de la ville soient confiées au privé (ex : une partie des espaces verts) ?

Nous mettrons un terme à toutes ces délégations de services publics dispendieuses pour que la mairie retrouve l’entièreté de ses prérogatives.

Trouvez-vous acceptable que l’on ait un prix de l’eau deux fois plus élevé qu’à Amiens ?

Trouvez-vous acceptable qu’il faille payer pour se rendre à l’hôpital ? 

Trouvez-vous acceptable que l’on mette en concurrence le service municipal d’aide aux personnes âgées avec le privé qui siphonne toute la demande solvable ?

Assez de ces services publics qui n’en portent que le nom. C’est un service public de qualité dont la ville à besoin, un service public qui soit un amortisseur social ! De l’argent, il y a en, et désormais, il faut qu’il soit mis au service de tous et nous aux services de quelques uns.

Alors, oui, face à ce constat, la population est en colère. Nous sommes en colère. Mais nous sommes aussi une perspective, qui ne doit surtout pas s’arrêter à une élection, mais s’emparer de la chose publique, s’emparer des luttes.

Menons cette bataille. Nous, les 45 membres de cette liste, mais vous aussi, dans les quartiers, les entreprises, emparez vous de ce combat. Luttons efficacement contre cette politique nationale d’austérité, relayée à Saint-Quentin par Xavier Bertrand.

Ce que le rapport d’activités 2011 de la ville de Saint-Quentin ne vous dit pas (conseil municipal du 25/6/2012)

Ce que le rapport d'activités 2011 de la ville de Saint-Quentin ne vous dit pas (conseil municipal du 25/6/2012) dans Conseil Municipal de St Quentin OLIVIER-TOURNAY

OLIVIER TOURNAY, élu Communiste

Conseil municipal du 25 juin 2012

Intervention d’Olivier Tournay (PCF) pour l’opposition

 

Rapport n° 5 Rapport d’activités

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux

Nous devons donc prendre acte du rapport d’activités pour l’année 2011, rapport qui se veut être un condensé des actions les plus emblématiques de la ville. Chaque année, l’exercice est difficile. Chaque année, il tombe dans la facilité, l’approximation. Chaque année, il élude nombre de carences de la politique de la municipalité. Le rapport 2011 ne fera pas exception.

 

 

Je me suis basé sur un point de comparaison très simple, le rapport d’activité d’Habitat Saint-Quentinois. Je suis loin de partager l’ensemble des orientations prises dans cet organisme, mais force est de constater que son rapport annuel est très clair, très détaillé et met en avant ses atouts mais aussi ses faiblesses, avec une mise en perspective sur les années antérieurs.

 

Maintenant, prenons quelques points phares du rapport d’activité de la ville:

 

Dans le chapitre consacré à une « ville de projets ancrée dans l’avenir », il est bien question de l’entretien du patrimoine scolaire, mais c’est fort dommage, on oublie malencontreusement  d’indiquer qu’on a laissé fermer 2 écoles à Saint-quentin : David et Maigret et Kergomard. Cela n’a-t-il pas sa place dans un rapport d’activités ? Bien sur que si.

 

Le logement social et Habitat Saint-Quentinois : à peine évoqué. On aurait pu indiquer que les prévisions de subventions de la Ville pour Habitat Saint-Quentinois en 2011 étaient de 872 000 euros[1] (somme à relativiser aux regards d’autres lignes de crédits votées par la Majorité, nous aurons l’occasion d’en reparler). On aurait pu aussi évoquer les loyers qui augmentent ou les expulsions autorisées qui doublent presque en 2011[2] et qui en disent long sur la misère dans laquelle vit une partie de la population.  Cela n’a-t-il pas sa place dans un rapport d’activités ? Bien sur que si.

 

Quand il est question page 12, du soutien à l’activité économique, il est effectivement juste de rappeler que la ville n’a qu’un rôle d’incitation en matière de création d’emploi. Pour autant, il n’y aucune analyse sur la situation de l’emploi à Saint-Quentin. Rien sur la courbe de chômage durant l’année. Je sais bien que le sujet vous irrite, au point d’en arriver à des paroles malheureuses en allant même jusqu’à dire que je suis un menteur et un récidiviste, alors que vous savez pertinemment que ces sources sont avérées puisqu’il s’agit des données statistiques de l’INSEE. Alors je persiste et signe sur ces données,  en décembre 2011, il y a avait à Saint-Quentin intra-muros 6894 demandeurs d’emplois toutes catégories confondues dont 4589 de catégorie A (soit une augmentation sur l’année 2011 de 6.3% pour la catégorie A[3], contredisant toutes vos déclarations sur ce sujet). Cette donnée aussi douloureuse soit-elle ne devait-elle pas figurer dans le rapport d’activité de la ville dont le  maire (ex-ministre du travail) fait de l’emploi sa priorité ? Bien sur que si.

 

En définitive, c’est un joli tract, plein de photos, de jolies couleurs, quelques « copier-coller » des rapports précédents, mais sur le fond, rien qui ne fâche. Pour les difficultés de la ville, « circulez, y’a rien à voir ».

 

Merci de votre attention.


[1] Source Habitat Saint-Quentinois

[2] Source Rapport d’activité 2011: expulsions autorisées en 2010 : 17, expulsions autorisées en 2011 : 31

[3] http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/duicq/uu.asp?reg=22&uu=02501) : décembre 2010, demandeurs d’emploi de catégorie A : 4313

1 Commentaire

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...