Archive | 2 juin 2014

Le personnel de La Poste de Saint-Quentin mobilisé face aux régressions de leurs conditions de travail

À Saint- Quentin, les postiers disent NON aux dégradations des conditions de travail. Ils ont raison ! Communistes, de La Poste ou d’autres entreprises de Saint-Quentin et des environs, des quartiers et des campagnes, nous soutenons pleinement leurs revendications contre l’alourdissement de la charge de travail, pour des créations de poste, pour l’arrêt de la nouvelle « réorganisation ».

article de l’Aisne Nouvelle :

Postés devant l’agence située sous les arcades du quartier Europe, huit guichetiers ont affiché leur mécontentement face à des « conditions de travail dégradées » et exposé leur crainte de ne pas « réussir à tenir le coup. » En cause : la mise en place d’une nouvelle organisation qui les contraint depuis trois semaines à un roulement permanent du personnel sur les six bureaux de la plaque Saint-Quentin Europe, Jean Bart et Faubourg d’Isle, Ribemont, Origny et Moÿ-de-l’Aisne.

Roulement permanent du personnel

« Cela fait 15 ans que je travaille au guichet Europe, je me retrouve aujourd’hui guichetière, caissière et comptable, sans formation préalable, au guichet du Faubourg d’Isle. Et ce pour seulement 4 mois, je serai sûrement envoyée ailleurs après », s’insurge Sylvie. Déroulant un planning où les horaires changent de jour en jour et les positions de semaine en semaine, Armelle, elle, « ne pensait jamais en arriver là à La Poste, je n’ai jamais vu une telle organisation. » « On ne pouvait pas faire plus compliqué, renchérit Michel Dubor, représentant du personnel CGT, toute l’équipe est impactée. Nous sommes très inquiets concernant les conséquences possibles de ces conditions qui sont réellement dégradées. »

De son côté, la direction indique que « la concertation sur la nouvelle organisation de Saint-Quentin Europe s’est faite avec la participation de l’ensemble du personnel du terrain depuis 6 mois ». En effet, les employés assurent avoir signalé les anomalies de la nouvelle organisation qui se préparait lors de réunions et de groupes de travail. Ils remarquent toutefois « un manque d’écoute » et demandent à revoir « la façon de travailler. »

À ce jour, suite à la suppression d’un poste de cadre et d’un poste de guichetier, l’équipe est composée de 14 employés, dont trois volants. « Ce planning est impressionnant, d’autant que les postes de volants ne sont pas nominatifs, explique Christophe Dumont, représentant du personnel Sud, chacun des employés est susceptible de tourner sur l’ensemble des bureaux et sur toutes les positions. Il est difficile pour eux d’organiser leur vie ».

Le préavis déposé par la CGT et Sud a été suivi par 29 % du personnel, seul le bureau du Faubourg d’Isle a été fermé dans l’après-midi. « Stressés, sous pression, nous venons travailler avec la boule au ventre. Nous demandons à changer la façon de travailler, à trouver un système plus simple. »

http://www.aisnenouvelle.fr/region/la-poste-les-guichetiers-saint-quentinois-stresses-par-ia16b108n69032

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...