Conseil Municipal de St Quentin, Le PCF à St Quentin, Nous dénonçons

Xavier Bertrand se prépare à ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 : halte à la démagogie

Xavier Bertrand se prépare à ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 : halte à la démagogie

consult rythmes mai 2014 moinsPar le biais du site internet de la ville et par un document distribué dans les écoles aux parents d’élève, Xavier Bertrand lance une (troisième) consultation où deux possibilités apparaissent pour la rentrée 2014 concernant la réforme des rythmes scolaires :

  • une application qui s’appuie sur le nouveau décret de Benoît Hamon. Il s’agirait de répartir le temps scolaire sur 5 matinées et de libérer 2 après-midis, dont un réservé aux activités périscolaires. Selon certaines sources, le jour de cet après-midi varierait en fonction des quartiers.
  • La non application de la réforme. C’est à dire le maintient des horaires actuels : lundi, mardi, jeudi, vendredi ; 8h30 – 11h30, 13h30 – 16h30

consult rythmes mai 2014 2 moins
La Section du Parti communiste français de Saint-Quentin continue d’appeler à s’opposer à l’application de la réforme des rythmes scolaires. Entre autre, pour l’inégalité de traitement sur le territoire qu’elle engendre et donc la remise en question sur service public qu’est l’Education Nationale, la primauté du financier et de la logistique dans le choix des horaires, les pleins pouvoirs aux maires pour fixer les horaires, la dégradation des conditions de travail des enseignants, la fatigue accrue des enfants, la qualité aléatoire des activités périscolaires, …

Dans le même temps, nous mettons en garde quant aux manœuvres politiciennes de Xavier Bertrand et sa municipalité UMP et sur ses réelles motivations. Il y a fort à parier que les dés sont déjà jetés. Le mode de consultation, qui n’offre que deux choix, sans même un « ne se prononce pas », qui n’offre aucune transparence quant aux résultats, qui permet de voter plusieurs fois via internet, ne laisse à la population qu’un goût amer et servira ensuite à Xavier Bertrand pour mieux légitimer ses choix politiques. Mais les Saint-Quentinois ne sont pas dupes quant à la considération qu’il a pour l’Éducation nationale et pour l’avenir de nos enfants en général compte tenu de son investissement dans le gouvernement Sarkozy, des mesures qui y ont été prises et de sa gestion municipale des écoles publiques et des budgets qui lui sont alloués à Saint-Quentin. Les gouvernements Sarkozy avaient attaqué une casse du service public, les gouvernements Hollande continue l’action sous d’autres angles.

Communistes, nous continuons de contribuer, aux côtés des salariés et des usagers,  à la construction de la mobilisation pour la défense de nos services publics.
Localement, nous continuons d’exiger des moyens pour nos enfants. Notamment, puisqu’il est ici question de l’école publique, et comme dans notre programme pour les élections municipales, nous continuons de demander des moyens décents pour le fonctionnement des écoles sur Saint-Quentin, à savoir, une augmentation de la dotation annuelle par élève d’au minimum 40€.

Pour rappel, quand des écoles de villages environnant ont des dotations par élèves de 60 euros par an, Gauchy atteignant même les 100€, à Saint-Quentin, on atteint juste les 400€ … par classe de 25 élèves, soit moins de 20€ par an et par élève. Cette dotation permettant l’achat de fourniture pour les élèves et la classe (cahiers, manuels scolaires, crayons, stylos, matériel de géométrie, …). Les conséquences sont là, la plupart des classes de CP doivent faire le choix entre le fichier de mathématiques ou de français, le matériel manque cruellement, les photocopies sont rationnées, les jeux éducatifs rares ou usagers, …
Bien sûr, l’excuse financière est avancée. Saint-Quentin compte environ 5000 élèves, une augmentation de cette dotation de 40€ par élève coûterait 200 000 €. Quand on sait que chaque année, la municipalité alloue 500 000 € à une délégation de service publique chargée de la culture, 690 000 € pour MaTélé ou encore plus de 2 millions d’euros pour le budget communication, la somme de 200 000 € paraît dérisoire et apparait alors comme un choix politique délibéré.

Section PCF de Saint-Quentin

Mots-clefs :

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...