Conseil Municipal de St Quentin

Conseil municipal du 25/11/2013 -Débat d’orientation budgétaire – Olivier Tournay (PCF)

Conseil municipal du 25/11/2013 -Débat d’orientation budgétaire – Olivier Tournay (PCF)

Lundi 25 novembre 2013

 

Intervention d’Olivier TOURNAY (PCF) pour l’opposition

Conseil municipal : Débat d’orientation budgétaire.

 

 

Selon la loi, le débat d’orientation budgétaire doit avoir lieu sur les orientations générales. Et à la vue de ce rapport, pour être général, c’est général. Alors que ce devrait être un exercice de transparence, nous avons droit à juste une formalité administrative succincte.

 

En effet, vous nous présentez un rapport purement technique. Il y bien quelques éléments d’analyse prospective mais rien sur les principaux investissements projetés. Quiconque  lirait ce rapport n’en saurait pas plus  sur les orientations et prises de décision à venir pour la ville. En effet, vous nous listez des grandes lignes budgétaires. Et après ? Quelle que soit l’issue du scrutin de mars prochain, l’équipe qui sera en place devra faire avec ce budget, et pour l’instant, celui-ci reste totalement opaque. Aussi, allez-vous peut-être nous éclairer sur différents points ?

 

Prenons la ligne budgétaire de l’investissement annuel concernant les écoles. Sur les 6 dernières années, un investissement moyen de 732 000 euros. Cette année, une enveloppe de 432 000 euros. Comment explique-t-on cet écart ?  Compte tenu de l’état général de nombreuses écoles de la ville on peut s’interroger sur cette baisse.

 

Sur le même sujet, comme il n’y a que des grandes lignes,  impossible de connaître par exemple la dotation globale par élève pour le matériel scolaire dans la section fonctionnement. C’est pourtant un débat que l’on pourrait avoir. Dans une ville où le nombre de chômeurs a augmenté de 44% entre décembre 2008  et juin 2013[1], la question de l’investissement que l’on va porter vers la jeunesse devrait être central. Et pour mémoire, Gauchy, ville limitrophe, a une dotation de 103 euros par élève. C’est un vrai choix d’orientation politique.

 

De la même manière, vous annoncez dans les médias des sommes conséquentes pour l’application de la réforme des rythmes scolaires. Où les retrouve-t-on dans votre budget ? Et à ce propos, ce n’est pas un secret que cette réforme ne me convient pas (pour des raisons d’inégalité territoriale, une réforme qui se fait en finalité en fonction des budgets et non des besoins de l’élève, problème de concertation entre les différents partenaires). Mais ce qui est incroyable, c’est que sur ce sujet, vous prenez la posture du défenseur de l’école alors même qu’au plan national et local, vous en  avez été un ardent fossoyeur  (non remplacement d’un professeur sur deux, coupe sombre dans les RASED pour les élèves les plus en difficulté, accompagnement des fermetures d’écoles à Saint-Quentin)

 

Bel exercice démagogique pour le coup.

 

 

J’en reviens à l’opacité de ce budget. Il semblerait, et encore, rien ne l’atteste dans ce document, que l’on resterait sur un tableau des effectifs stable. Pourtant, on se rend compte dans le faits que les remplacements ne se font pas sur les postes, ce qui a  pour première conséquence, un déficit sur les postes techniques de la ville, et pour seconde conséquence, un recours à des délégations de services publics (je pense par exemple aux espaces verts) par des entreprises privées.

D’ailleurs, quel est le coût de ses délégations ? Le budget que vous nous présentez ne permet pas de le savoir. Et là encore, ce n’est pas un secret, je suis farouchement opposé au fait de brader les services publics au privé et plus encore quand le conseil municipal lui-même est privé des ces informations.

Car sciemment ou non, on ne dit pas tout. Pour exemple, lorsque l’on gratte un peu, voilà ce que l’on découvre.

Lors du dernier conseil municipal, voilà ce que vous déclariez à propos de l’exonération d’impôt sur les compétitions sportives : «  Il s’agit, d’exonérer d’impôt sur les spectacles l’ensemble des compétitions sportives qui seront organisées en 2014 sur le territoire de la commune. » L’ensemble des compétitions sportives disiez-vous ? La réalité est tout autre. Les bénéficiaires sont, le SQBB, club sportif et… Sports événements, entreprise privée ! On est loin, très loin de ce que vous avanciez en septembre !

 

 

Transparence en matière de dotations aux associations (les écarts entre certaines associations sont si importants que l’on aimerait comprendre). Votre seule réponse est de dire, faites confiance. Un peu léger quand il s’agit d’argent public.

 

Transparence sur l’évolution de la grille tarifaire des prestations proposées par la ville : baisse, stagnation, augmentation (comme c’est le cas une année de plus pour les loyers d’Habitat Saint-Quentinois, bailleur municipal)

 

En conclusion, nous sommes dans une ville où  le« taux d’imposition [est] plus élevé que la moyenne avec un potentiel fiscal relativement faible » (dixit la Chambre régionale des comptes en2011) et où l’on devrait pouvoir débattre concrètement d’un budget. Mais de part ce rapport uniquement technique et lapidaire, ce débat est d’emblée, faussé, tronqué.

 

Merci de votre attention.

 

 

 

 


[1] Source Insee

Chômeurs toute catégorie 12/2008 : 5085, 06/2013 : 7333 soit, +44,2%

Chômeurs catégorie A 12/2008 : 3747, 06/2013 : 4961 soit, +32.4%

 

aisne nouvelle 29 11 13

 

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...