Europe

La Grèce supprime 15 000 postes de fonctionnaires

La Grèce supprime 15 000 postes de fonctionnaires

15.000 postes de fonctionnaires seront supprimés d’ici à 2014. Le 1er mai, les syndicats grecs appellent à une forte mobilisation à Athènes.

L’emploi à vie pour les fonctionnaires, c’est fini. Pour obtenir la tranche de 8,8 milliards d’euros du prêt de l’Union  européenne et du FMI (2,8 milliards ont été débloqués ce lundi, les 6 autres doivent être approuvés le 13 mai), les députés grecs ont décidé que 15.000 fonctionnaires seront renvoyés d’ici à 2014, dont 4000 dans les prochains mois. Pour Giorgos Pagoulatos, professeur d’économie à l’Université d’Athènes, il faut relativiser la mesure. «Il s’agit, pour la plupart, d’employés d’État qui avaient commis des infractions ou qui ont été jugés pour corruption ou incompétence», explique-t-il. On ne peut que dénoncer cette stigmatisation et le risque de chasse aux sorcières qu’elle engendre.

Il n’empêche, cette décision s’accompagne de l’ouverture à la concurrence de nombreux secteurs ainsi que d’une nouvelle amputation du salaire minimum. Il passe de 528 à 490 euros par mois et 427 euros mensuels pour les jeunes de 25 ans. Dans tous les cas, le salaire quotidien ne pourra dépasser les 19,60 euros. Si cette mesure avait été proposée par l’Agence nationale pour l’emploi il y a trois mois pour faciliter l’embauche des chômeurs de longue durée, elle est largement contestée par les partis d’opposition. «Cela pourra peut-être aider à freiner l’envolée du chômage, qui touche plus de 27 % de la population active dont 60 % de jeunes, mais il faut du temps», renchérit Giorgos Pagoulatos. Avant d’ajouter: «Le pays a un excédent budgétaire primaire et la balance des comptes courant, les exportations, les importations ainsi que la compétitivité s’améliorent.» Comment la suppression d’autant de postes, soit plus de 15 millions d’euros par moi qui ne seront plus réinvestis dans l’économie, pourrait relancer celle-ci ? Tout cela alors que les profits des banques et les salaires de leurs dirigeants ne cessent d’augmenter.

Paupérisation

Mais trois ans après la mise sous tutelle de la Grèce par l’UE et le FMI, le bilan est mitigé. Des ­progrès ont été observés par les membres de la task force, mais la récession sévit toujours aussi fortement. Les PME, pilier de l’économie du pays, souffrent du manque cruel de liquidités sur le marché. La paupérisation de la société s’aggrave et les suicides augmentent. Certains cherchent à fuir le pays, alors que les syndicats appellent la communauté internationale à se dresser contre l’austérité. Pour la grève du 1er mai, l’intégralité des syndicats a décidé de motiver l’ensemble de la population et appelle à une forte mobilisation dans le centre d’Athènes.

source Le Figaro

L’urgence est à la formation de l’organisation capable de s’opposer concrètement et efficacement à cette politique européenne du capital. La situation en constante dégradation dans notre pays et l’exemple des pays qui nous entourent doivent éveiller nos consciences. Il ne s’agit plus uniquement de dénoncer les incohérences du système. La construction d’une réelle force de résistance doit être notre objectif prioritaire. Redonnons au Parti Communiste son sens premier, celui de l’union des masses et de son organisation dans le but d’imposer sa volonté aux puissants. Réapproprions-nous ce qui nous appartient. Prolétaires, unissez vous !

PCF section de Saint-Quentin

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...