Archive | 31 mars 2013

Carte scolaire : 25 fermetures de classes maintenues dans l’Aisne

Depuis la dernière commission, le DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) est revenu sur 12 fermetures de classes (37 prévues). On peut estimer que chaque lutte de parents d’élève, d’enseignant, de dénonciation de cette politique contribue à ce recul.

L’abandon de 12 fermetures ne peut être considérer comme une victoire, 25 sont encore menacées pour la rentrée prochaine. En voici la liste :

  1. Beaurevoir E.M. 1 Poste
  2. Charly Sur Marne E.M. 1 Poste
  3. Cuffies E.M. Le Petit Prince 1 Poste
  4. Tergnier E.M. Buttes Chaumont 1 Poste
  5. Belleu E.E. 1 Poste
  6. Chauny E.E. La Chaussee 1 Poste
  7. Fere En Tardenois E.E. Jules Ferry 1 Poste
  8. Fresnoy Le Grand E.E. Vatin 1 Poste
  9. Guise E.E. Centre 1 Poste
  10. Laon E.E. Bois De Breuil 1 Poste
  11. Le Nouvion En Thierache E.E. Lavisse Richepin 1 Poste
  12. Saint Gobain E.E. Jean Moulin 1 Poste
  13. Saint Quentin E.E. Quentin Barre 1 Poste
  14. Saint Quentin E.E. C. Desmoulins 1 Poste
  15. Tergnier E.E. Pasteur 1 Poste
  16. Bichancourt E.P. 1 Poste
  17. Gizy E.P. 1 Poste
  18. Montcornet E.P. P.M France-H.Matisse 1 Poste
  19. Pierrepont E.P. 1 Poste
  20. Tavaux Et Pontsericourt E.P. 1 Poste
  21. Vic Sur Aisne E.P. 1 poste
  22. Braye En Laonnois-Soupir Rpid 1 Poste
  23. Brumetz-Montigny L’allier-Gandelu Rpid 1 Poste
  24. Largny Sur Automne-Haramont Rpid 1 Poste
  25. Retheuil-Taillefontaine Rpid 1 poste

source SNUipp


Nous apportons notre soutien aux écoles, personnels et parents victimes de ces mesures. Nous restons disponibles pour toute question. N’hésitez pas à nous contacter.

Exigeons le meilleur pour nos enfants : baisse des effectifs dans les classes, formation et rémunération des enseignants en conséquence, …

Continuons à mobiliser, à écrire, à informer, à manifester aux abords et dans les écoles pour faire reculer ces politiques contraires à l’intérêt général.

 

dernier article carte scolaire

27 commentaires

CE NE SONT PAS LES VACANCES QU’IL FAUT REDUIRE MAIS LE NOMBRE D’ELEVES PAR CLASSE !

Par les camarades de Jarny http://www.pcfjarnisy54.fr/

 

Le ministre de l’Éducation Peillon a annoncé qu’il pensait réduire les vacances des lycées et des enseignants : de huit à six semaines l’été.

Le ministre prétend faire la réforme « dans les intérêts des lycéens » : ne nous laissons pas tromper.

Moins de vacances peut-être, plus d’élèves par classe, c’est sûr

En dix ans, 100 000 postes de profs ont été supprimés, le nombre moyen d’élèves par classe de lycée est passé de 26 à 30.

Officiellement, il n’y a pas de limite maximum… sauf le nombre de chaises ou de tables dans chaque salle!

Les études prouvent que réduire le nombre d’élèves par classe, c’est augmenter la réussite de tous : on apprend mieux et plus vite, on décroche moins quand le prof peut nous aider un par un, on prend plus la parole en classe.

Le ministre défend des intérêts économiques plutôt que celui des lycéens ou des profs!

CE NE SONT PAS LES VACANCES QU'IL FAUT REDUIRE MAIS LE NOMBRE D'ELEVES PAR CLASSE ! dans APPELS 444444444444444444g-216x300Alors quels intérêts défend le ministre, en réduisant les vacances plutôt que le nombre d’élèves par classe ?

 

· Plus d’élèves par classe : c’est moins de réussite pour les élèves, plus de difficulté pour les profs pour assurer des cours compréhensibles pour tous;

 

· Moins de vacances d’été : c’est ce que réclame l’industrie du tourisme dans la division des vacances en zones, c’est ce que déconseillent les spécialistes du rythme scolaire pour faire une vraie coupure pendant l’été ;

 

Comme le dit lui-même Peillon : « Il faut conjuguer l’intérêt de la France qui est économique, l’intérêt de l’industrie touristique avec celui de nos enfants ».

 

Autrement dit, c’est l’intérêt de l’industrie touristique et les intérêts budgétaires qui l’emportent sur le nôtre !

Et ne nous laissons pas avoir par les discours sur les vacances plus courtes et les résultats meilleurs dans les autres pays : l’herbe n’est pas plus verte ailleurs !

C’est faux que dans la plupart des autres pays, les vacances d’été sont plus longues : 9 semaines en Belgique, 11 en Finlande, 12 en Espagne ou en Italie !

Par contre, la France est bien la championne du sur-effectif au lycée : 30 élèves par classe en France contre 26 en Allemagne, 23 en Espagne, 21 en Italie, 20 en Finlande.

Ce que nous demandons, c’est des moyens pour nous permettre d’étudier, un calendrier et des classes enfin pensés pour notre réussite et pas pour des intérêts économiques :

 

· ré-émbauche immédiate de 100 000 enseignants ; 

 

· retour sur la réforme des lycées Châtel de 2010 qui a rendu les programmes incompréhensibles, réduit le nombre d’heures dans les matières fondamentales; 

 

· limite maximum d’élèves par classe à 25 en collège et au lycée ; 

 

· maintien des vacances d’été à huit semaines, et maximum de six semaines entre chaque période de vacances. 

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...