Archive | 17 février 2013

Projet de carte scolaire de l’Aisne rentrée 2013

L’année prochaine, l’Aisne devrait voir ses effectifs d’élèves en école primaire baisser de 512 élèves. Une aubaine pour limiter le nombre d’enseignant. Aux dernières nouvelles, l’inspection académique prévoit 47 fermetures de classes (et donc de postes) pour 15 ouvertures. On pourrait imaginer que cette fermeture globale de 32 classes correspond à la baisse démographique. En approfondissant, on s’aperçoit en réalité que le compte n’y est pas.
On compte à la rentrée 2013, environ 2300 professeurs des écoles pour 52 800 élèves, soit un ratio d’un enseignant pour un peu moins de 23 élèves. Supprimer 32 classes pour 512 élèves revient à supprimer un enseignant pour 16 élèves.
Au final, ce qui signifie que le nombre d’élèves par classe va augmenter à la rentrée 2013.
Pour Saint Quentin, après avoir vu fermer complètement, avec le soutien de X. Bertrand, il y a deux ans,  deux écoles de la ville (David et Maigret, et Kergomard), 5 écoles sont de nouveau menacées par des fermetures de classe : Amedee Ozenfant, Camille Desmoulins, Alfred Clin, Quentin Barre et Henri Arnould.
Tout cela n’est qu’une première « étude » (pour prendre la température ?), mais on voit mal comment après cette annonce, on pourrait se retrouver avec un solde entre les fermetures et les ouvertures qui  doit s’établir à + 10 dans le département comme l’avait annoncé le rectorat peu de temps après les élections.
Où sont la priorité au primaire et les recrutements annoncés ?
Le gouvernement précédent a fait des ravages avec le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. A titre indicatif, pour l’Aisne, cela se concrétisait par une cinquantaine de fermeture de classes par an.
Est-ce que le changement est de passer de 50 fermetures à 32 ? Nos enfants se retrouvent dans des classes surchargés avec des personnels fatigués par les programmes inadaptés, les charges administratives, les effectifs d’élèves, le nombre d’heure de travail, un salaire ne suivant pas, …
 
Le gouvernement socialiste semble bel et bien se placer dans la continuité de celui de Sarkozy. Si le changement consiste à passer de 50 fermetures à 32 …
 
On nous demande d’attendre que le gouvernement fasse ses preuves avant de critiquer, nous proposons de critiquer et de nous mobiliser jusqu’à ce que celui-ci nous prouve qu’il compte revenir sur tout ce que les années Sarkozy ont sacrifié. Autant dire que nos espoirs sont minces.

 
Communistes, nous ne pouvons nous résigner au sacrifice des nouvelles générations, moins d’écoles et moins d’enseignants c’est au final  encore plus d’exclusion  et d’injustice particulièrement pour les plus fragiles.

 

La lutte et les convergences des luttes sont les seuls moyens pour en finir avec ce système. La seule  alternative au capitalisme, aux inégalités et aux injustices qu’il engendre, est et restera le COMMUNISME.

Rejoignez-nous

 

Extrait du Manifeste du Parti Communiste :

Les communistes ne s’abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l’ordre social passé. Que les classes dirigeantes tremblent à l’idée d’une révolution communiste ! Les prolétaires n’y ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner.

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...