ELECTIONS: Un moyen pas un objectif, Faire Vivre et Renforcer le PCF

Après les législatives, de notre camarade Jacques Cros- Bezier

Le feu de paille a-t-il fini de brûler ?

On pouvait penser que le score du Front de Gauche et de son candidat lors des présidentielles ne nous mènerait pas bien loin. L’offensive de Mélenchon à Hénin Beaumont contre Marine Le Pen s’est soldée par un échec cuisant.

Au plan national il n’y a pas de quoi pavoiser. Avec moins de 8 % le Front de Gauche n’est pas assuré de pouvoir constituer un groupe à la Chambre des députés.

Et si on tournait la page en reconnaissant qu’on a fait une erreur de stratégie en diluant toujours plus le parti communiste dans une nébuleuse sans fondement révolutionnaire ?

Comment va-t-on sortir de la crise ? En continuant à entretenir des illusions sur sa nature et sur ce qu’il faut mettre en œuvre pour la résoudre ? N’est-il pas temps de reconstruire le parti de rupture qui est plus que jamais nécessaire aux changements qui s’imposent ?

N’est-il pas urgent d’en finir avec cette Europe capitaliste à bout de souffle qui engendre tant de difficultés ? Ou peut-on continuer à faire comme si on pouvait la transformer afin qu’elle apporte une solution aux problèmes auxquels nous sommes confrontés comme nous y engage la social démocratie, qu’elle s’appelle Parti Travailliste en Grande Bretagne, PSOE en Espagne, PS en France, PASOK ou Syriza en Grèce…

J’étais assesseur ce dimanche 10 juin dans le bureau de vote de Casimir Péret 1. Je n’y ai pas passé ma journée, bien m’en a pris. Paul Barbazange y recueille, comme c’est devenu traditionnel pour les candidats communistes, 17 voix sur 885 inscrits, 555 votants et 548 exprimés. Autant dire que nous n’existons pas ou plus dans le quartier qui vote à Casimir Péret 1!

Un quartier résidentiel où les soucis ne manquent pourtant pas avec notamment celui de l’insécurité. Le Front National qui n’a pas été plus présent que nous dans la campagne, il n’avait même pas de représentant au bureau de vote, engrange 99 voix, soit 18 % des exprimés.

Ah oui, Elie Aboud qui reste certes en tête de ce scrutin : 16 901 voix et quelque 33,6 % des exprimés sur la circonscription, n’a pas encore retrouvé son siège ! Et ma foi même si je n’ai pas de sympathie particulière pour les socialistes, j’ai tellement d’antipathie pour cet élu UMP qui se réclame de la droite populaire très liée aux nostalgériques que je déteste, que j’irai sans doute mettre un bulletin dans l’urne le 17 juin !

 

Jacques Cros

 

 

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...