Archive | 8 octobre 2010

Liste des manifestations en France le 12 octobre-St Quentin – 17h00 place Lafayette (place aux grenouilles)

RETRAITES; CHÔMEURS, SALARIES, LYCÉENS, ÉTUDIANTS, RETRAITÉS : TOUS DANS LA RUE LE 12 OCTOBRE

POUR LE RETRAIT DE LA REFORME WOERTH

01 – Ain Bourg en Bresse -> 14h30, Champ de Foire Belley -> 17h30, place de la mairie

02 – Aisne St Quentin -> 17h00 place Lafayette Soissons -> 15h00 – place de la république Hirson -> 17h00 – Maison des travailleurs – Rue dinant Château-Thierry -> 17h00 – Place Paul Doumer Laon -> 10h, devant le lycée Paul Claudel (RDV Lycéens : 8h30 devant le Lycée Pierre-Méchain pour rejoindre le lycée Paul Claudel) Chauny -> 15h place de la mairie Villers Cotterêts -> 14h15 Place Aristide Briand Fresnoy le Grand -> 17h00 – Parking du Stade (face au Magasin U)

03 – Allier Moulins -> 15h devant le lycée de Banville Montluçon -> 15h, place Jean Dormoy Vichy -> 15h, place de la Poste

04 – Alpes-de-Haute-Provence Digne-les-Bains : 11h00 – Place Charles de Gaulle Manosque : 10h30 – Porte de la Saunerie

05 – Hautes-Alpes Gap : 10h00 – Esplanade du conseil général Briançon : 11h00 – Places d’armes

06 – Alpes-Maritimes Nice -> 14h Place Masséna

07 – Ardèche Aubenas -> 14h, Rond Point de la zone commerciale Ponson-Moulon Privas -> 10h30, devant la préfecture Le Cheylard -> 10h devant la mairie Annonay -> 14h, devant l’usine Faya

08 – Ardennes Charleville Mézières -> 14h, avenue De Gaulle

09 – Ariège Foix -> 10h en haut des Allées de Villote

10 – Aube Troyes -> 13h30, rue de la République Romilly -> 10h, parking de la gare

11 – Aude Narbonne -> 10h, parvis du Théâtre Carcassonne -> 9h30, square André Chénier

12 – Aveyron Rodez -> 14h30, place d’Armes Millau -> 10h ??? Decazeville -> 10h ???

13 – Bouches-du-Rhône Marseille -> 10h30, Vieux Port Arles -> 10h30, place de la république

14 – Calvados Caen -> 10h, Place St Pierre Lisieux : 10h00 – Place François Mitterrand

15 – Cantal Aurillac -> 10h, Place des Carmes St Flour -> 17h, Allées Pompidou

16 – Charente Angoulême : 10h00 – Gare d’Angoulême Cognac : 17h30 – Place Camille Godard Roumazières : 10h00 – Place du Marché

17 – Charente-Maritime La Rochelle -> 10h30 devant l’Aquarium (RDV Lycéens : 10h30 devant la Gare SNCF pour rejoindre le cortège) Saintes -> 10h30, devant le Palais de Justice Rochefort -> 10h30, Place Colbert Jonzac -> 17h30, Jardin public Royan -> 17h30, Place Charlles de Gaulle

18 – Cher Bourges -> 10h30, place Séraucourt Vierzon -> 10h30, Forum République Saint-Amand -> 10h30, place Jean Giraud Saint-Florent-sur-Cher -> 10h30, place de la République La Guerche -> 11h, place du Général de Gaulle Aubigny sur Nère : 16h00 – devant la Mairie

19 – Corrèze Brive -> 10h, place Thiers Tulle -> 15h, place de la Cité Administrative Ussel -> 15h, place de la République

2A – Corse-du-Sud Ajaccio -> 10h, Cours Prince Imperial Carrefour Porto-Vecchio -> 10h30, place de la mairie

2B – Haute-Corse Bastia -> 10h place d’armes

21 – Côte-d’Or Dijon : 14h30 – Place de la Libération Beaune : 10h00 – Porte Saint Nicolas Montbard : 17h00 – Place Gambetta

22 – Côtes-d’Armor Dinan -> 11h30, devant la mairie Guingamp -> 10h30, Place de l’Echiquier Lannion -> 11h, Parking de la Poste St-Brieuc -> 10h30, Place de la Liberté

23 – Creuse Guéret : 14h00 – Place Bonnyaud

24 – Dordogne Périgueux -> 14h, Palais de Justice Bergerac -> 15h30, Palais de Justice Sarlat -> 15h, Place de la Grande Rigaudie Nontron -> 18h, Place de la Mairie

25 – Doubs Besançon -> 14h, Place de la Révolution Montbéliard -> 14h, Place du Champ de Foire Pontarlier -> 17h30 Place d’Arçon

26 – Drôme Montélimar -> 14h30, devant le théâtre Valence -> 14h30, Champ de Mars

27 – Eure Evreux -> 14h30, Bel Ebat Vernon -> 14h, devant la Mairie Pont-Audemer -> 10h30, devant le lycée Jacques Prévert

28 – Eure-et-Loir Chartres -> 10h, place des Epars

29 – Finistère Brest -> 11h, Place de la Liberté Morlaix -> 11h, Place de la Mairie Quimper -> 11h, Place de la Résistance Quimperlé -> 11h, Coat Ker-Carhaix (29) 11H place du champ de foire

30 – Gard Alès -> 10h, Place de la Mairie Bagnols-sur-Cèze -> 10h, devant La Poste Le Vigan -> 10h, Place de la Mairie Uzès -> 10h, devant le lycée Guynemer Nîmes -> 15h, Jardins de la Fontaine

31 – Haute-Garonne Toulouse -> 10h, allées Charles-de-Fitte (Métro St Cyprien) Saint Gaudens -> 14h30 – Place Jean Jaurès

32 – Gers Auch -> 10h, allées Lagarasic (siège UMP)

33 – Gironde Bordeaux -> 11h, Place de la Victoire Libourne : 17h30 – au Square du 15ème Dragon

34 – Hérault Montpellier -> 15h, Rives du Lez (face à l’Hôtel de Région) Béziers -> 10h, Bourse du Travail Sète -> 10h, devant la mairie (RDV Lycéens : 8h devant le lycée Paul-Valery)

35 – Ille-et-Vilaine Rennes -> 11h, avenue Janvier Fougères -> 17h30, devant la sous-préfecture Redon -> 17h, devant la sous-préfecture St Malo -> 11h, devant l’ancienne Gare Vitré -> 17h30, place de la gare

36 – Indre Châteauroux -> 10h, Place de la République Issoudun -> 15h, Place du Sacré Coeur

37 – Indre-et-Loire Tours -> 10h, Place de la Liberté

38 – Isère Grenoble -> 10h Cours Jean Jaurès Roussillon -> 10h place de la République La Tour du Pin -> 10h gare Bourgoin -> 10h parking Diederichs Vienne -> 14h30 Champ de Mars Beaurepaire -> 18h, salle du Rocher

39 – Jura Lons -> 14h30, Place de la Liberté Dole -> 10h, avenue de Lahr St Claude -> 10h, devant la sous-préfecture

40 – Landes Dax -> 15h, boulevard St Pierre (au niveau des arènes) Mont de Marsan -> 10h, avenue du Maréchal Foch

41 – Loir-et-Cher Blois -> 14h30 – Parc des Expositions Romorantin : 10h30 – à la Sous-préfecture Vendôme : 10h00 – Place de la Liberté

42 – Loire Saint-Etienne -> 10h15, Châteaucreux Roanne -> 10h15, Bourse du Travail

43 – Haute-Loire Le Puy en Velay : 10h30 – Place Cadelade

44 – Loire-Atlantique Nantes -> 14h30, devant le CHU Saint-Nazaire -> 14h30, devant le ruban bleu Ancenis -> 14h30, rond point de la Noëlle Châteaubriant -> 14h30, place de la mairie

45 – Loiret Orléans : 10h30 – Place du Martroi Gien : 10h30 – Place de la Victoire Montargis : 10h30 – Place du Pâtis

46 – Lot Cahors -> 14h30, Place Mitterrand Figeac -> 15h, devant le Lycée Champollion Biars-sur-Cère -> 10h, devant la gare

47 – Lot-et-Garonne Agen -> 10h, place de la préfecture Marmande -> 15h, esplanade du Maré

48 – Lozère Mende -> 16h30, la Chicanette

49 – Maine-et-Loire Angers -> 10h30, place Leclerc Chalot -> 10h30, place Travot Saumur -> 10h30, place de la mairie Segré -> 17h, place du port

50 – Manche Cherbourg -> 13h, place de la mairie Saint-Lô -> 10h30 place de la mairie Coutances -> 10h30 devant la mairie Granville -> 13h ??? Avranches -> 14h30 ???

51 – Marne Reims : 10h00 – Maison des syndicats Chalons en Champagne : 10h00 – Maison des syndicats Epernay : 10h00 – Place Carnot Montmirail : 15h30 – devant chez Axon Vitry le François : 10h00 – Espace Lucien Herr Sainte Menehould : 10h00 – Parking du Super U Sézanne : 10h00 – devant l’Union Locale

52 – Haute-Marne Saint Dizier -> 17h, place de la mairie Chaumont -> 17h place de l’hôtel de ville

53 – Mayenne Laval -> 10h30, devant la préfecture

54 – Meurthe-et-Moselle Nancy -> 14h30, Place Dombasle Longwy -> 14h30, Place Darche Toul -> 10h, Place Ronde

55 – Meuse Verdun -> 10h, Parking du 8 Mai 1945 Bar-Le-Duc -> 14h30, Place de la Gare

56 – Morbihan Vannes -> 10h, La Rabine Lorient -> 10h, Maison des Syndicats Pontivy -> 10h, La Plaine Ploërmel -> 10h, devant la mairie Belle-Ile -> 10h30, Embarcadère Groix -> 10h, aux Halles

57 – Moselle Metz -> 14h30, devant le centre Pompidou

58 – Nièvre Cosne -> 16h, devant La Poste Nevers -> 16h, Place Carnot

59 – Nord Lille -> 14h30, Porte de Paris Armentières : 9h30 – Place Jules Guesde Cambrai : 10h00 – devant l’Hôtel de Ville Douai : 9h30 – Place d’Armes Dunkerque : 15h00 – Place Jean Bart Maubeuge : 10h00 – Espace Rive Gauche, Mail de la Sambre Valenciennes : 10h00 – Place d’Armes

60 – Oise Beauvais -> 14h30, place du Jeu de Paume Compiègne -> 10h, cours Guynemer Montataire -> 10h, place de la mairie

61 – Orne Alençon -> 11h, rond-point du lycée Alain Flers -> 15h30, devant le lycée Guéhenno Argentan -> 15h, place Leclerc L’Aigle -> 17h, place de La Poste Mortagne -> 17h, devant la mairie

62 – Pas-de-Calais Lens : 10h00 – Place du Cantin Arras : 10h00 – Place de la Gare SNCF Béthune : 8h30 – Manf’-action départ du parking de Brico dépôt (derrière Auchan) Boulogne : 9h30 – quai Gambetta Calais : 9h – Rendez-vous Place de l’Hôtel de Ville

63 – Puy-de-Dôme Clermont-Ferrand : 10h00 – Place du 1er mai Issoire : 17h00 – Place de la Montagne

64 – Pyrénées-Atlantiques Bayonne : 10h30 – Place Sainte-Ursule Pau : 10h30 – Place de Verdun

65 – Hautes-Pyrénées Tarbes -> 10h, Bourse du Travail

66 – Pyrénées-Orientales Perpignan -> 10h, Place de Catalogne

67 – Bas-Rhin Strasbourg -> 14h30, Place de la République

68 – Haut-Rhin Colmar -> 11h, devant la préfecture Mulhouse -> 16h30, place de la Bourse

69 – Rhône Lyon -> 10h30, place Ambroise Courtois Villefranche -> 10h30, place de la Libération

70 – Haute-Saône Vesoul -> 14h, place Renet Gray -> 14h, parking Mavia

71 – Saône-et-Loire Chalon -> 15h, devant la maison des syndicats Mâcon -> 15h, place Genevès Le Creusot -> 15h00, Alto Louhans : 10h00, place de la charité Paray -> 15h au Rond-Point Intermarché – Zone du Champ Bossu Montceau -> 17h place de la mairie Autun -> 17h place de la gare

72 – Sarthe Le Mans -> 9h30, devant le Palais des Congrès Sablé-sur-Sarthe -> 10h15, place du Champs de Foire

73 – Savoie Chambéry -> 14h30, place Caffe Albertville -> 14h30, devant la sous-préfecture Saint-Jean de Maurienne -> 14h30, place du Champ de Foire

74 – Haute-Savoie Thonon-les-Bains -> 10h, Square Aristide Briand Annecy -> 14h30, devant la préfecture

75 – Paris Paris -> 13h30, Montparnasse

76 – Seine-Maritime Rouen -> 10h, cours Clémenceau Le Havre -> 10h, quai Southampton Dieppe -> 10h, gare Fécamp -> 14h30, maison des syndicats Lillebonne -> 16h30, Théâtre Romain

77 – Seine-et-Marne Rendez-vous à Paris (13h30, Montparnasse)

78 – Yvelines Rendez-vous à Paris (13h30, Montparnasse)

79 – Deux-Sèvres Niort -> 11h30 Place de la Brèche Thouars -> 11h Place Lavault Bressuire -> 17h30 Place St jacques Parthenay -> 17h30 devant le palais des congrès

80 – Somme Amiens – 14h30, face à la Maison de la Culture Friville -> 14h30, place Jean Jaurès Ham-Nelse : 14h30 – Place du Château d’eau Woincourt : 15h00 – devant la Chambre Patronale Doullens : 17h30 – Place de l’Hôtel de Ville Abbeville : 15h00 – Place de l’Hôtel de Ville Nesle -> 12H30 Devant l’entreprise Syral

81 – Tarn Albi -> 14h30, Place du Vigan Castres -> 16h30, devant la sous-préfecture

82 – Tarn-et-Garonne Montauban -> 14h30, Esplanade des Fontaines

83 – Var Toulon -> 10h, place de la Liberté Draguignan -> 10h30, devant la sous-préfecture

84 – Vaucluse Avignon -> 10h, Porte de l’Oulle

85 – Vendée La-Roche-sur-Yon -> 14h, place Napoléon Fontenay le Comte : 10h00 – Place de Verdun

86 – Vienne Poitiers : 14h30 – devant Pôle Emploi (zone du grand large) Chatellerault : 10h00 – ZI nord devant Spirax sarco ( ancien leader price )

87 – Haute-Vienne Limoges : 10h00 – Place de la République

88 – Vosges Epinal -> 14h30, devant la capitainerie (port)

89 – Yonne Auxerre : 15h00 – Maison des Syndicats, Rue Max Quantin Saint Florentin : 10h00 – Port du canal Sens : 10h00 – Place du Marché

90 – Territoire de Belfort Belfort : 10h00 – devant Maison du Peuple

91, 92, 93, 94, 95 Rendez-vous à Paris (13h30, Montparnasse)

971 – Guadeloupe

972 – Martinique Fort-de-France -> 8h30, maison des syndicats (Jardin Desclieux)

973 – Guyane Cayenne -> 8h30, devant la caserne des pompiers

974 – Réunion St Pierre -> 9h, gare routière St Denis -> 9h au petit marché

976 – Mayotte

Oui, les lycéens savent pourquoi ils manifestent ! (vidéo F3)

Une certaine presse voudrait donner une image scandaleuse de la jeunesse. S’il y a eu parmi les manifestants quelques provocateurs, les lycéens savaient pourquoi ils étaient là !

Tous ensemble le mardi 12 octobre 2010 à 17h, place Lafayette (« place aux grenouilles ») à Saint-Quentin  pour dire « Retrait de la réforme Woerth ! « 

http://info.francetelevisions.fr/video-info/?id-video=monalisa_AMIE_1284748_081020100915_F3_742_08102010190152_F3&id-categorie=REGION_NORD_AMIENS

Jeunes Communistes : Face à la casse du lycée, de l’école publics : front commun

La rentrée 2010 s’est effectuée à tous les niveaux dans des conditions encore plus difficiles.

Depuis 2007, plus de 60.000 postes ont été supprimés dans l’éducation nationale. 16.300 le sont cette année. Les classes sont encore plus surchargées. Des enseignements sont amputés avec la réforme du ministre Chatel comme ceux des sciences économiques et sociales, réduits à une option de 1h30 par semaine, avec dévalorisation de toute la filière ES.

Ces mesures ne correspondent à rien d’autre qu’à un choix délibéré du pouvoir sarkozyste, celui de la démolition de l’école publique, laïque et républicaine dont la mission est la réussite pour tous.

Les caisses de l’Etat seraient vides ?

De l’argent, il y en a ! Pour faire la guerre en Afghanistan derrière l’impérialisme yankee, le gouvernement trouve 700 millions d’euros par an, l’équivalent de

25.000 emplois dans l’éducation. Pour gonfler les profits des grandes firmes capitalistes, il a supprimé la taxe professionnelle, ce qui représente 11 milliards d’euros par an aux frais de la collectivité.

La vérité, c’est que le pouvoir au service de l’argent veut saboter l’école publique pour développer un marché privé de l’enseignement. Il veut faire perdre confiance aux familles dans l’école publique pour diriger celles qui peuvent payer vers des lycées privés ou des cours complémentaires lucratifs.

La vérité, c’est que ceux qui tiennent l’économie de la France, les capitalistes, ne veulent plus que les jeunes, les futurs travailleurs disposent des compétences, de la culture, de l’esprit critique qui leur permettront d’être demain pleinement des citoyens pour développer notre pays.

Ils veulent que nous ayons une formation minimum, le « socle commun », le « lire-écrire-compter-cliquer » pour être à leur merci dans l’entreprise. La dévalorisation des bacs pro, qui passent à 3 ans au lieu de 4, correspond à la politique de casse industrielle et de délocalisation.

La vérité, c’est que l’école publique, le creuset de l’égalité est inacceptable aux capitalistes. Ils veulent des lycées au rabais pour les pauvres et d’autres sous contrôle pour les moins pauvres, des ghettos scolaires et des boîtes à bachots.

C’est le sens de la suppression de la carte scolaire. C’est le sens de « l’autonomisation » des lycées de Chatel, suivant celle des universités, qui place les établissements sous la dépendance croissante des donateurs privés.

Devant la dégradation sans précédent des conditions d’accomplissement de leur mission, un grand nombre de profs, à l’appel de leurs syndicats, ont tiré le signal d’alarme dès le 6 septembre en appelant à la grève.

Nous devons afficher pleinement notre solidarité avec leur mouvement. Tout est lié aussi avec l’immense mobilisation des travailleurs contre la casse des retraites.

Avec les jeunes communistes, viens te battre pour :

 

- le rétablissement des 16.300 emplois supprimés a la rentrée à l’éducation nationale, un plan massif de formation et de création de postes.

- l’abrogation des décrets Chatel sur le lycée

- le rétablissement de la formation professionnelle des enseignants

- le rétablissement d’une carte scolaire

- un pouvoir réel aux conseils de la vie lycéenne

 

Contre le plan de casse du lycée, défendons notre avenir de travailleur, de citoyen, notre présent de lycéen !

Jeunes, lycéens, étudiants, travailleurs : front commun pour faire reculer le gouvernement !

Il se passe quelque chose d’immense. Le 7 septembre, le 23 septembre, le 2 octobre, 3 millions de salariés ont manifesté dans les rues du pays. C’est plus qu’en 1995 et même en 1968.

 

Tout le monde est menacé par le projet Woerth de casse des retraites. Son rejet rassemble toutes les luttes, toutes les colères. Chômage, bas salaires, casse des services publics pour les uns, jeunes ou vieux jusqu’à 62 ou 67 ans, dizaines de milliards d’euros de profits pour les autres, CAC 40 et Bettencourt en tête: assez ! Il faut imposer une autre politique pour un autre avenir.

 

Le gouvernement ne veut rien lâcher. Il sait qu’une victoire des travailleurs en entraînerait d’autres. En abattant un acquis historique comme la retraite à 60 ans, il espère pouvoir aller encore plus vite dans sa politique de liquidation sociale.

Alors il tente de pourrir la situation avec des diversions écœurantes, haineuses, racistes. Il menace avec le discours sécuritaire et répressif de Hortefeux, dirigé en particulier contre les jeunes.

 

Aujourd’hui les forces existent pour les faire reculer.

Jeunes, ce combat est entièrement le nôtre. Nous avons le droit et même le devoir d’y participer. Déjà le 2 octobre, nous étions plus nombreux dans les manifs.

 

La défense des retraites, ça nous concerne. Pas seulement pour l’avenir, mais dès aujourd’hui.

Retraites, salaires, emploi, formation : tout est lié. Nous voulons de bons emplois, bien payés et nous voulons cotiser !

 

Les jeunes, même étudiants, rentrent en moyenne sur le marché du travail entre 21 et 22 ans mais ils ne trouvent un emploi stable qu’en moyenne à 27 ans.

27 + 41,5 années de cotisation, comme les lois Fillon et Woerth le prévoient pour nous, ça fait nous fait partir à 68,5 ans pour avoir une retraite peut-être correcte. Travailler jusqu’à la mort, non merci ! Avec combien d’années de chômage entre temps ?

 

Avec les salariés, battons-nous pour la défense de la retraite à 60 ans, pour l’abrogation de la loi Balladur de 1993 et le retour aux 37,5 annuités. 37 ans : c’est la durée moyenne des carrières.

Battons-nous pour les patrons paient pleinement des cotisations pour nos périodes de stage, d’apprentissage, de fin d’étude professionnalisées !

Battons-nous contre la précarité ! Les anciens voudraient partir à 60 ans en nous transmettant des emplois qualifiés. Le patronat et le gouvernement veulent nous mettre en concurrence, les jeunes, ballotés entre temps partiels, stages et petits boulots et les vieux entre RSA et CDD.

 

Jeunes, salariés : nous avons exactement les mêmes intérêts. Les emplois que nous voulons doivent faire les cotisations pour les retraites.

 

C’est avec la même vision de l’avenir qu’ils cassent nos facs et nos lycées !

 

Le gouvernement a déjà supprimé 60.000 dans l’éducation nationale depuis 2007 et veut encore en éliminer 16.300 en 2012. La situation devient intenable. L’égalité et la réussite du plus grand nombre sont compromises. 

Cette politique coïncide avec l’intérêt du patronat. Il n’a aucun à former correctement toute une génération qu’il veut exploiter le plus longtemps possible dans des emplois précaires et sous-payés au moment où il casse des pans entiers de l’économie.

 

Les enseignements sont en train d’être dévalorisés comme les bacs pro réduits à 3 ans. L’amputation des horaires d’enseignement, les nouveaux programmes, appauvrissent aussi les filières générales, notamment L et ES.

 

L’attaque contre l’Histoire-géo et les SES correspond également à la volonté du pouvoir de limiter l’acquisition de l’esprit critique, la formation des citoyens qui sont des outils pour contester, mais aussi pour faire progresser la société.

 

Avec l’école à plusieurs vitesses, l’objectif est en même temps de transformer l’éducation en marchandise et en source de profit en la privatisant peu à peu.

 

Les profs qui ont fait grève le 6 septembre ont eu raison d’alerter sur les conséquences de cette politique, d’exiger l’arrêt des suppressions de poste, des moyens humains et financiers, l’abrogation de la « réforme Chatel ».

Dès le 7, ils ont uni leur lutte avec celle des retraites. Faisons de même !

 

Sarkozy a raison d’avoir peur de la jeunesse ! Son rôle a été déterminant dans la victoire en 2006 contre le CPE.

Sarkozy veut éradiquer le souvenir de 1968. Il est peut-être en train d’en préparer un nouveau !

 

A partir du 12 octobre : tous dans l’action avec les salariés en grève ! Pour les retraites, pour notre formation, pour notre avenir !   

RETRAIT DU PROJET DE LOI WOERTH !

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...