Archive | 21 septembre 2010

C’est pourquoi nous demandons, comme le font d’autres organisations syndicales de la CGT, les Unions Locales ou Départementales, à notre Confédération Générale du Travail, et tout particulièrement à son secrétaire général, de lancer un appel à la grève générale reconductible jusqu’au blocage du pays pour faire reculer le gouvernement et satisfaire nos revendications

MOTION ADOPTEE A L’UNANIMITE
                    par l’Union des Syndicats CGT du groupe Caisse des Dépôts (USCD-CGT)
                               réunie en Commission Exécutive le 14 septembre 2010
La   Commission   Exécutive   de   l’USCD-CGT,   réunie   à   Paris   le   14   septembre   2010,   a   procédé   à l’analyse   du mouvement   social   qui   s’amplifie  dans tout   le pays,   notamment   suite   aux  grèves   et manifestations du 7 septembre dernier contre le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement avec le soutien de la majorité présidentielle et du patronat.
L’appel partiellement intersyndical pour la journée du 23 septembre 2010 n’est pas à la hauteur des attentes de la population et des enjeux pour les travailleurs.
Il n’est pas raisonnable d’appeler à une nouvelle journée d’action ponctuelle 15 jours après celle qui a mené dans la rue près de 3 millions de personnes, si l’on souhaite vraiment obtenir le retrait du projet gouvernemental.
Si les organisations syndicales, et la CGT doit en être le fer de lance, veulent réellement mobiliser les   travailleurs   contre   ce   projet,   elles   doivent   lancer   dès   à   présent   un   mot   d’ordre   d’appel   à   la grève générale reconductible, à partir du 23 septembre, jusqu’au retrait du projet ou l’abrogation de la loi.
Les    membres      de   la  Commission       Exécutive    de   l’USCD-CGT       sont  conscients    qu’un    tel  appel n’enclenchera pas immédiatement une grève générale dans l’ensemble du pays, mais les salariés sauront ainsi qu’il existe une réelle volonté de faire capoter ce projet et les syndicats CGT auront le   sentiment   d’agir   avec   un   soutien   confédéral   dans  la   présentation   de   cette   modalité   d’action auprès des personnels dans les assemblées générales.
Continuer, comme en 2009, de lancer des actions ponctuelles sans réelles perspectives d’ampleur amènera obligatoirement une défaite supplémentaire du monde du travail face à ce gouvernement qui,   bien   que   discrédité   par   de   nombreuses   affaires,   durcit   le   ton   et   ne   s’arrêtera   pas   dans  la casse de nos acquis sociaux si nous ne mettons pas fin à cette action destructrice.
C’est pourquoi nous demandons, comme le font d’autres organisations syndicales de la CGT, les Unions      Locales    ou    Départementales,       à   notre   Confédération      Générale      du   Travail,   et  tout particulièrement à son secrétaire général, de lancer un appel à la grève générale reconductible jusqu’au blocage du pays pour faire reculer le gouvernement et satisfaire nos revendications.
                                                                               Fait à Paris, le 14 septembre 2010
                                                                     La Commission Exécutive de l’USCD-CGT

Par CGT PHILIPS EGP DREUX

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...