ELECTIONS: Un moyen pas un objectif

1er et deuxiéme tour des élections régionales : Jean Luc Tournay tête de liste dans l’Aisne de »Colére et Espoir »

 Quelques lignes sur le 2ème tour de régionales.
 
 » Le deuxième tour des régionales confirme le premier tour; l’abstention reste à un niveau record.
L’UMP de X Bertrand est lourdement sanctionné dans son propre fief, à Saint-Quentin et plus généralement dans l’Aisne et en Picardie.
  Ces résultats ne constituent pas non plus une approbation à la politique menée par le parti Socialiste et ses alliés mais un refus catégorique de la politique de Sarkosy qui se traduit par un vote à «  gauche «  et par l’abstention.
  Le FN avec 17 % en moyenne dans les douzes régions où il se maintenait, profite de cette situation, amplifiée par les débats sur l’identité nationale et securitaires précédant l’élection. C’est bien sur un score inquiétant, ce qui nous amene à rester vigilent et ne pas lacher la pression contre ce parti d’extrème droite.
 

D’autre part, en raison du refus du Front de Gauche de s’allier dès le premier tour avec la liste « Colère er Espoir »,conduite par Maxime Gremetz, afin qu’il n’atteigne pas la barre des 10 % pour pouvoir peser sur le second tour, il n’y aura pas d’élus Communistes à l’assemblée régionale. Le parti Socialiste avec les écologistes gèreront la Picardie en toute hégémonie et continueront à mener une politique routinière sans véritable projet capable de sortir notre région de l’immobilisme.
 Les Communistes, les acteurs de la liste « Colère et Espoir » avec M.Gremetz seront trés attentifs tout au long de cette nouvelle mandature et sauront intervenir avec les Picards lorsqu’il le faudra.
 Toujours est-il que maintenant,c’est du troisième tour social qu’il s’agit, dans les luttes et le rassemblement des Communistes à commencer par ce mardi 23 mars, grande journée de mobilisation interprofessionnelle à l’appel de cinq syndicats pour l’emploi, les retraites,l’éducation nationale, la santé etc…
  Un rassemblement es prévu à 15 H 00 place de l’hotel de ville de Saint-Quentin.
 

Suite au premier tour ;  

Cher(e) Ami (e) Cher(e) Camarade .

UN GRAND MERCI ET BRAVO aux Communistes, Sympathisants,Syndicalistes, à toutes celles et ceux qui ont soutenu la liste « Colère et Espoir  » conduite par Maxime Gremetz. Malgré une abstention record, 54,45 % en Picardie, notre liste avec 6,3 % des suffrages reste la première force politique à gauche du Parti Socialiste.

Dans l’Aisne, si nous n’obtenons pas ce score, nous obtenons de bons résultats notamment dans le Saint-Quentinois et dans d’autres secteurs. Nous l’avions dit avant ce 1er tour, quelle dynamique nous aurions pu avoir au regard des résultats, tous unis, avec une liste conduite par Maxime et quel poids nous aurions peser dans le combat politique Picard. Mais voilà, l’objectif du Front de Gauche et de Gewerc, n’était pas celui-là; tout devait ètre fait pour faire barrage à M Gremetz et l’empècher de pouvoir se maintenir au 2ème tour.

C’est réussi, mais à quel prix ? Pour quelques places d’élus au Conseil Régional ?… Quelle honte !.. Quel spectacle hier sur France 3 Picardie, de voir les premiers responsables de la liste du Front de Gauche,Therry Aury en tète, attendre que le Président Socialiste C. Gewerc leurs concède quelques miettes pour le travail accompli !!!

Quel mépris, pour des milliers de Picardes et Picards qui en fin de compte n’auront mème plus un élu Communiste pour défendre leurs intéréts dans la Région. Ah si, pardon, Maxime Gremetz, seul Député Communiste en Picardie !..

Ils ont choisi la division du Parti, choisi de désigner une écolo en tête de liste dans l’Aisne mais exclu d’avance les communistes de Colère et Espoir. ils ont humilié le Parti devant le PS.

Quel résultat! La soumission au PS ne paie pas! Ils sont disqualifiés. Leurs tentatives de sanctions bureaucratiques sont lamentables.

Les diffamations déshonorent leurs auteurs. En tous les cas, les Candidats de la liste « Colère et Espoir » sortent la tète haute et n’entendent pas s’arréter là .

L’heure est au rassemblement, en premier lieu des Communistes à la veille du Congrés National du PCF en juin 2010, car nous ne laisserons plus faire une poignée de dirigeants nous embarquer dans une stratégie comme il viennent de le faire avec les régionales, car c’est de l’avenir du PCF qu’il s’agit maintenant. Maintenant le plus important, c’est de réunir les communistes, de renforcer le PCF en Picardie.

La direction nationale doit arrêter de cautionner l’exclusion de fait, arbitraire et illégale, des centaines de camarades de la Somme, sous peine de se disqualifier également. Le combat ne s’arrète pas au lendemain des régionales.J’appelle l’ensemble des Communistes, les acteurs de la liste « Colère et Espoir », son Comité de Soutien, toutes celles et ceux qui veulent que ça bouge et que ça change en Picardie de continuer avec nous !

Dans un premier temps,nous proposons qu’une rencontre Départementale soit organisée dans les jours qui suivent le deuxième tour des Régionales afin de faire le point des résultats et de décider ensemble de la suite à donner.

Encore Merci à tous, à bientot, Jean-luc Tournay

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...