Archive | 15 mars 2010

Elections régionales 2010 : Lettre de Jean Luc TOURNAY aux communistes de l’Aisne

Saint-Quentin, le 10 mars 2010 
Colère et Espoir 
Liste de rassemblement à l’initiative des communistes, ouverte au mouvement social

Cher(e) camarade, En vue du 1er tour des élections régionales de ce dimanche 14 mars, je tenais à lancer un appel aux communistes de l’Aisne au nom de la liste « Colère et Espoir » conduite par Maxime Gremetz. 

Mon engagement avec Maxime a été un choix réfléchi et responsable. Vous me connaissez, ainsi que ma famille qui a tout donné pour le parti avec de nombreux camarades tels que Roger Marié, notre président du comité de soutien, Paulette Carpentier, et bien d’autres. Vous le savez, je n’ai jamais failli à ce combat contre l’injustice, la défense des plus démunis face à cette droite fascisante de Sarkozy qui n’a de cesse de développer une politique de casse inédite de notre outil industriel et du service public, laissant des centaines de milliers de gens sur le carreau avec toutes les conséquences que cela engendre.
La Picardie n’est pas épargnée par ce désastre humain. Ces régionales sont un grand Espoir pour les Picardes et les Picards. 

Malheureusement, les communistes partent divisés et je suis le premier à le regretter. Pour notre part, tout a été fait pour essayer de discuter, de rassembler… J’ai moi-même demandé à plusieurs reprises au premier secrétaire départemental Gérard Brunel d’avoir une rencontre avec Maxime Gremetz, qui m’avait répondu : « d’accord, c’est incontournable ». Jamais cette rencontre n’a eu lieu… Cela aurait pourtant pu éviter la situation dans laquelle nous sommes. Pour moi, il n’y a pas deux sortes de communistes, les bons et les mauvais. Aujourd’hui, nos dirigeants départementaux et nationaux nous emmènent droit dans le mur. La stratégie d’union pour ces régionales est plus que douteuse, et dangereuse pour le PCF. Dans l’Aisne, la tête de liste pour le Front de Gauche n’est même pas communiste, mais vient des Verts, et, élections obligent, a rejoint le Parti de Gauche de Mélenchon, ex-socialiste, ardent défenseur du traité de Maastricht et certainement futur candidat aux Présidentielles ! 

Qui peut honnêtement s’y retrouver ? Imaginez, si l’ensemble des Communistes s’étaient rassemblés autour de Maxime : quelle dynamique à gauche du PS, et quel poids nous aurions peser pour un véritable contenu politique pour
la Picardie ! 
Allons-nous encore laisser gérer
la Région par un président et des élus qui n’ont fait qu’accompagner la politique gouvernementale, et n’ont pas créé les conditions pour que notre région soit un véritable bastion de résistance et porte les grands projets nécessaires pour l’avenir des Picardes et des Picards. 

A la lecture du bulletin de
la Fédération du PCF « Communiste 02 », je me demande quel est l’adversaire du Front de Gauche, Maxime Gremetz ou
la Droite ?
De qui a-t-on peur ? Je déplore que les communistes de l’Aisne n’aient eu qu’un son de cloche concernant ces élections et la politique du parti en général, et que les idées défendues par beaucoup d’autres camarades n’aient pas du tout été relatées. La démocratie ne doit pas être galvaudée. Notre combat, au lendemain de ces régionales, sera de réunir les adhérents, de rassembler à nouveau pour que vive le Parti Communiste Français. 
Enfin, je rappelle simplement que Maxime reste le seul député communiste en Picardie, un homme de conviction, intègre, un homme de terrain, connu et reconnu. 

C’est dans et esprit, cher camarade, que je te propose de soutenir la liste « Colère et Espoir » conduite par Maxime Gremetz et moi-même dans l’Aisne pour battre la droite et l’extrême droite, et garder réellement le cap à gauche. Votre ami et camarade 

Jean-Luc TOURNAY

NB : Une réunion se tiendra ce lundi 6 mars à 18h00 à Amiens enfin de faire le bilan du 1er tout et de déterminer notre stratégie en vue du second tour.

1 Commentaire

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...