Archive | 9 mars 2010

Une police municipale très zélée à Saint-Quentin :

imagescakn0wp4.jpgTolérance zéro pour la ville qui vous sourit et vous filme

Ce samedi matin, nous distribuions, sur le marché de Saint-Quentin, notre programme pour les élections régionales. Quand, en fin de matinée : regroupement de personnes, voiture de la police municipale… La situation semble extrêmement grave : nous nous approchons donc…

Grave, la situation l’est, en effet. Jugez plutôt : un couple de retraités était soupçonné par un commerçant d’avoir PEUT-ETRE volé un journal (oui, vous avez bien lu), et le commerçant Saint-Quentinois a illico appelé la police municipale. De nos jours, un soupçon suffit pour dénoncer

Nous nous approchons un peu plus, et constatons que le couple de retraités est sur le point d’être menotté, comme de grands délinquants. Les deux seniors sont blancs comme des linges, hagards (j’ai même cru que la dame allait faire un malaise).

Le mari est menotté très vite par le policier, mais la jeune policière qui s’occupe de la dame a un plus de mal à lui mettre les menottes : elle tremble et son stress est très visible. Nous intervenons donc : «pourquoi lui mettre les menottes ? Cette dame est prête à vous suivre», ce que la retraitée confirme, la voix tremblante et encore un peu plus pâle

« C’est la procédure, ne vous mêlez pas de ça !», répond notre policier municipal très, très zélé en venant aider sa collègue.

Beaucoup autour de nous étaient choqués par cette méthode d’arrestation violente et humiliante, et les spectateurs de ce triste événement étaient abasourdis, et en colère : « Quelle honte, on ne peut pas traiter les gens comme ça !», entendait-on ici et là.

L’injustice est toujours plus visible lorsqu’elle touche des personnes de cet âge, mais si cela avait été un jeune, les réactions auraient sans doute été moins fortes…

Enfin, le couple est dans la voiture, et, vu leur grande dangerosité, la place de l’hôtel de ville est traversée à toute allure par le véhicule municipal, avec sirène, et évitant de justesse de renverser une maman et sa poussette.

Et nos deux retraités sont emmenés au poste de la police nationale…

OUF ! La ville est sauvée !

Une demi-heure plus tard, le couple était de retour, innocents, bien sûr, et à la question « la police s’est-elle excusé ? », la réponse des retraités fut : « Non, ils ont dit que c’était la procédure…»

Demain, attention ! Ce sera peut-être votre tour… Souriez, vous serez filmés, contrôlés, et peut être menottés.

Soyez donc rassurés, Saint Quentinois ! Dans la ville de l’UMP et de Xavier Bertrand, la politique sécuritaire de Sarko est bien appliquée. Vous pouvez dormir tranquilles, chez vous, ou… au mitard.

Les shérifs sont de retour, et c’est la procédure…

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...