Archive | 7 mars 2010

Presse Paris Normandie: A l’invitation de Jacques Pecquery (PCF), maire de Gamaches, conseiller général, et également un de ses colistiers, le député communiste dissident de la Somme, Maxime Gremetz, tête de la liste Colère et espoir, est venu à la rencontre des habitants du Vimeu et de la Vallée de la Bresle.

Gamaches-En-Vexin  

« Soulever la colère »

Presse Paris Normandie: A l'invitation de Jacques Pecquery (PCF), maire de Gamaches, conseiller général, et également un de ses colistiers, le député communiste dissident de la Somme, Maxime Gremetz, tête de la liste Colère et espoir, est venu à la rencontre des habitants du Vimeu et de la Vallée de la Bresle. dans ELECTIONS: Un moyen pas un objectif

Maxime Gremetz pendant son intervention lors du banquet

GAMACHES. Maxime Gremetz (communiste dissident) a fait campagne dans le Vimeu et la vallée de la Bresle.

A l’invitation de Jacques Pecquery (PCF), maire de Gamaches, conseiller général, et également un de ses colistiers, le député communiste dissident de la Somme, Maxime Gremetz, tête de la liste Colère et espoir, est venu à la rencontre des habitants du Vimeu et de la Vallée de la Bresle.
Tout d’abord sur le marché de Mers-les-Bains, puis aux portes des usines du Courval et de Saint-Gobain.
L’occasion pour Maxime Gremetz de rappeler son souhait de faire « de la politique différemment, de sortir du ronron politicien. »

Contre Sarkozy et le PS
« Cette liste est là pour redonner espoir aux gens, pour qu’ils puissent se battre et être maîtres de leur vie. Et la colère, nous allons la soulever. Nous ne mâchons pas nos mots et nous voulons que tous les citoyens fassent de même. »
Au cours du banquet à la salle Paul-Eluard de Gamaches, qui a clos cette journée, Maxime Gremetz a affiché clairement sa volonté de combattre la politique du gouvernement Sarkozy. Mais il n’a pas non plus été plus tendre à l’égard de la politique menée à la Région par le PS. « Une région qui a fait la une des journaux sur les privilèges accordés à ses élus : c’est tout simplement une insulte à la misère », a-t-il martelé en brandissant également les « accords signés entre les deux tours des régionales 2004 et dont pas un seul point n’a été respecté, à commencer par le non-financement des multinationales. Il est hors de question qu’une telle situation se reproduise en 2010. »

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...