Luttes, grèves, manifs

SNCF: La CGT s’ adresse aux citoyens et aux usagers !

Service Public ferroviaire : La CGT s’ adresse aux citoyens et aux usagers !

Usagers, Citoyens, Salariés,

Tous concernés !

Bonjour,

Depuis des années, vous subissez les conséquences des choix désastreux des gouvernements successifs et de la Direction SNCF concernant le Service Public ferroviaire. Guidées par la rentabilité financière, les politiques développées n’ont eu de cesse de dégrader le Service Public SNCF et donc, vos conditions de transport.

Malgré, les mobilisations sociales et citoyennes, les nombreuses alertes syndicales, les propositions alternatives avancées par la CGT, la « technostructure » qui, comme chacun sait, a toujours raison sur tout et contre tous, a poussé de nombreuses restructurations à la SNCF de façon incohérente, inadaptée et contre productive.

Des choix contraires au « Grenelle de l’Environnement » !

Le transport ferroviaire de marchandises est malheureusement un dossier emblématique des politiques libérales et de choix uniquement « comptables » pris par la Commission Européenne et le Gouvernement Français.

La rentabilité des Services Publics, ou pour la CGT leur efficacité socio économique, ne saurait se mesurer à leur compte de résultat. L’ouverture à la concurrence privée, si chère à nos dirigeants, a entrainé un déclin sans précédent du transport de marchandises par fer.

Aujourd’hui, la situation du fret ferroviaire est catastrophique.

Entre 2004 et 2008, la stratégie de la SNCF a conduit à fermer plus de 500 gares au fret et à mettre près de 2 millions de camions sur les routes.

Alors que le gouvernement, sous couvert de lutte contre le réchauffement climatique, tente d’instaurer une nouvelle contribution injuste pour les ménages appelée : « Taxe Carbone » et qui ne répond pas aux enjeux posés, la Direction SNCF avec l’aide de parlementaires UMP, souhaite réduire de 60% la technique ferroviaire fret appelée : « wagon isolé » ou messagerie ferroviaire. Le « wagon isolé », outil de collecte et d’assemblage de plusieurs wagons, est indispensable au développement économique et à l’aménagement du territoire, son développement et son efficacité sont les seules alternatives au tout routier.

Si les nouvelles propositions de la Direction SNCF vont à leur terme ce seront près de 2.5 millions de trajets camions supplémentaires sur le territoire national.

C’est un non sens économique et écologique !

La SNCF contribue  au chômage de masse!

Socialement, les politiques successives appliquées à l’ensemble de l’entreprise publique SNCF ont conduit à supprimer près de 20 000 emplois depuis 2002.

Et les prochaines mesures sur le Fret risquent de supprimer près de 6 000 emplois de cheminots.

Certes, ce véritable « plan social » se fait sans licenciement, mais le non remplacement des départs en retraite prive chaque année plus de 2500 jeunes d’un emploi.

Pour une entreprise publique de service public dont la production manque cruellement de personnel au quotidien, c’est inadmissible !

La suppression massive des effectifs à la SNCF contribue à dégrader les conditions de vie et de travail des cheminots et la qualité du service public de transport ferroviaire.

Cette démarche de « sabotage », à l’opposé de la réponse aux besoins des usagers, vise à faire des gains de productivité et à décrédibiliser le Service Public SNCF et les cheminots.

Le gouvernement préfère  sauver les banques !

De plus, le système ferroviaire français souffre d’un endettement majeur issu du désengagement de l’Etat, en particulier dans le cadre du financement des infrastructures (ligne TGV,…), ainsi que de sous investissements chroniques conduisant à un réseau fortement dégradé avec des milliers de Km de ralentissements.

Le gouvernement préfère pourtant offrir des centaines de milliards aux banques (dont on sait qu’ils ont permis, entre autres, de payer d’indécents bonus aux traders !!), plutôt que d’aider son entreprise publique de Service Public.

Au contraire, l’Etat a ponctionné 321 millions d’euros en 2 ans sur les comptes de la SNCF.

Vous qui vivez le transport ferroviaire au quotidien, vous savez bien que le manque de moyens se répercute directement sur le fonctionnement et la qualité du service.

 

Il n’y a pas de fatalité à la dégradation et à la casse du Service Public SNCF.

A l’instar de la mobilisation en cours contre la Privatisation de la Poste, il faut un véritable élan populaire pour regagner un véritable Service Public SNCF de qualité digne du 21e siècle.

Seule une entreprise publique de Service Public, dotée de réels moyens humains, matériels et financiers est capable de répondre aux besoins des populations.

La SNCF appartient à la Nation, ne laissons pas le Gouvernement et la Direction créer les conditions d’une future Privatisation.

L’intérêt général doit primer sur les intérêts particuliers d’entreprises privées obnubilées par le fric.

Tous ensemble,

cheminots, usagers, citoyens, salariés,  opposons-nous au démantèlement de la SNCF  et déclarons le transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises d’utilité publique !

le 16 septembre 2009

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...