Divers

L’aisne Nouvelle : Jean-Luc Tournay entre colère et espoir

L'aisne Nouvelle : Jean-Luc Tournay entre colère et espoir dans Divers

Jean-Luc Tournay donne le ton pour les prochaines régionales.

Lors d’une réunion qui a rassemblé quelque 300 personnes, le trio communiste et républicain de l’assemblée régionale, Maxime Gremetz, Jean-Luc Tournay et Jean-Luc Belpaume a jeté une pierre dans la marre des prochaines élections régionales. Les trois hommes ont annoncé leur intention de conduire une liste l’an prochain intitulée « Colère et espoir » !

Une nouvelle fois le trublion de la place du colonel Fabien fait des siennes. Un coup bas qui a des airs de règlement de compte avec Claude Gewerc.
En effet, en 2004, cette liste avait rassemblé au premier tour 11 % des suffrages, réalisant le meilleur score communiste de France. Ce résultat avait permis à Maxime Gremetz de négocier son ralliement aux Rose et Vert et dérocher le poste de premier vice-président chargé des affaires économiques.
Une alliance qui allait rapidement tourner au vinaigre, et faire exploser le groupe communiste avant un divorce définitif lors de l’élection de Maxime Gremetz à l’agence régionale d’hospitalisation. Le président régional accusait M.G de s’y être fait élire avec les voix de l’extrême droite ! Sa vice-présidence lui était retirée, et de surcroît il était avec ses deux derniers fidèles Jean-Luc Belpaume et le Saint-Quentinois Jean-Luc Tournay, exclus de la commission permanente.

« Scandaleux »

L’eau a depuis coulé sous les ponts, Maxime Gremetz simple conseiller régional, réélu député de la Somme, s’est refait une santé.
Et le Saint-Quentinois Jean-Luc Tournay est en campagne. « Nous ne votons plus les budgets depuis 4 ans, quand on voit que la région donne encore de l’argent à des groupes qui licencient et font des profits, nous ne pouvons pas accepter, c’est scandaleux », s’insurge l’Axonais qui rappelle

 dans Divers

Publicité

qu’en Picardie 24 groupes employant 14 000 salariés réalisent 240 milliards de chiffre d’affaires et font 5,4 milliards de bénéfices.
Et d’insister : « La Picardie a enregistré une hausse de 20 % de chômeurs en 1 an, + 27 % pour les moins de 25 ans, les plans sociaux se succèdent. Et cette année, la ligne budgétaire consacrée à l’action économique est en baisse de 7 % par rapport à l’année précédente, ce n’est pas normal. La TIPP frappe les plus défavorisés, les cartes grises ont augmenté… Le président ne respecte pas les engagements pris devant les électeurs en 2004. On nous amuse avec la suppression de la Picardie, pendant ce temps-là les Picards dérouillent ».
Bref, le trio communiste et républicain entend bien surfer sur la crise sociale pour rassembler autour de lui. Ces hommes qui prônent un retour aux fondamentaux du PC veulent ouvrir leur liste non seulement à la parité mais aussi aux syndicalistes, sympathisants, universitaires… Une stratégie qui pourrait pourquoi pas s’ouvrir également aux dissidents qui forment désormais le groupe communiste et progressiste.
Une chose est sûre si pour les élections européennes les communistes toutes tendances sont unis derrière l’ancien maire de Calais Jacques Hénin, pour les régionales, Maxime Gremetz, Jean-Luc Tournay et Jean-Luc Belpaume ne feront pas de cadeau à l’actuelle majorité

Rose-Rouge-Verte.

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...