Le PCF à St Quentin

MANIFESTATION DU 19 MARS- Appel des communistes de Gauchy

PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS – GAUCHY 

 Des milliards pour les banques, des miettes pour les travailleurs 

 Cela suffit : Soyons acteurs de notre avenir 

Le Président fait des shows télévisés pour enfoncer le clou d’une politique qui échoue.  Au menu des propositions présidentielles, l’aumône : des mesurettes qui ne sont pas à la hauteur des attentes de millions de salariés, de chômeurs, de retraités, qui ne s’attaquent en rien aux causes de la crise,  celle du capitalisme .

Jusqu’à quand se moquera t-il de nous ?

A quoi lui sert-il d’organiser de pompeuses interventions télévisées si ce n’est pour nous exhorter d’ingurgiter une nouvelle cuillerée d’une politique antisociale et  inefficace  dont plus personne ne veut ?

  10 fois moins pour les salariés: Les propositions qu’il a présentées montrent son mépris pour les classes populaires : 2,6 milliards d’euros pour ce plan contre dix fois plus pour les banques et les grandes entreprises. Et bien sûr, pas touche aux 15 milliards du paquet fiscal profitant aux plus riches.

 Rare mesure d’apparence sociale annoncée, la réduction de l’impôt sur le revenu pour une mince couche de la population,  sans doute appréciable pour quelques centaines de milliers de bénéficiaires mais qui ne s’en prend pas aux racines du mal. Pire, elle légitime, en vidant un peu plus les caisses de l’État, la politique de casse de services publics qui sont le patrimoine de ceux qui n’en ont pas.

 Au bout du compte, ce sont encore une fois les travailleurs qui paieront l’addition : en clair, un petit cadeau payé cher,  en continuant à supprimer des hôpitaux, des emplois par milliers, des postes d’enseignants,  de chercheurs, des bureaux de poste  etc… 

Augmenter les salaires, développer la protection sociale, les services publics

ce n’est pas le problème ! C’est au contraire la solution !

 En belle harmonie avec le Medef – l’organisation qui roule pour le grand patronat – Sarkozy refuse pourtant de prendre les mesures qui seules peuvent interrompre la spirale de la crise :

 · augmenter le SMIC et les salaires pour relancer l’économie 

·  mettre l’emploi sous protection par un moratoire sur les licenciements 

 ·   investir massivement dans les services publics et réorienter l’argent des banques vers l’investissement utile  

   LE JEUDI 19 MARS  POUR TOUTES CES RAISONS, DE NOUVEAU ET PLUS NOMBREUX  ENCORE, 

SOYONS DANS LES  MANIFESTATIONS SYNDICALES                    

  RENDEZ-VOUS    A  SAINT QUENTIN   A   15 H  PLACE DU HUIT OCTOBRE 

OUI REFUSONS DE PAYER UNE CRISE DONT NOUS NE SOMMES  PAS RESPONSABLES, CAR … Pendant ce temps là …                                              

 Les actionnaires vont bien, merci pour euxRenault a versé 1 milliard de dividendes en 2008 et met ses salariés en chômage partiel. La direction de Valéo a prévu une augmentation de 241% des dividendes des actionnaires pour le dernier trimestre et annonce un plan de suppression de 5000 postes. Pour Arcelor-Mittal 4 milliards de dividendes cette année vont de pair avec 9000 suppressions de postes. Le groupe américain Molex réserve 200 millions de dividendes et programme la délocalisation de son usine de Haute-Garonne versla Slovaquie pour juin.

Les banques françaises se réjouissent : les 10,5 milliards d’euros reçus par l’Etat vont permettre de maintenir le niveau de rétribution des actionnaires. Total, le groupe pétrolier et Saint-Gobain affichent aussi des bénéfices records … L’arnaque à 500 millions d’euros de Bernard Madoff, après l’affaire Kerviel, est à la fois digne des plus grands escrocs et révélatrice de la folie financière. Les actionnaires se servent de la crise pour programmer de nouvelles économies sur le « coût » du travail pour développer encore leurs dividendes. 

La nocivité du capitalisme se démontre jour après jour plus que jamais. 

Face à cela : Le courage de faire du neuf ; Commencer tout de suite à transformer le système qui nous mène au bord de la catastrophe, c’est possible, urgent. Il faut des mesures pour reconstruire  une économie qui permette des conditions de vie digne pour chacun, où l’avenir ne serait pas synonyme d’angoisse. Le Parti communiste français y a travaillé lors de son dernier Congrès. Parmi les propositions pour sortir de la crise:

 Ø Augmentation des salaires et des pensions seule solution pour faire  redémarrer    l’économie  Ø Plan de développement et de modernisation des services publics, soustraire les biens communs à la voracité des grands actionnaires Ø Plan de relance et refonte des politiques industrielles au niveau européen Ø Créer un pôle public du crédit autour de la Banque des Dépôts et Caisse de consignations, des Caisses d’Epargne, et de la Banque Postale  pour impulser une politique de crédit aux entreprises favorisant,  l’investissement utile, l’emploi, la formation, les  rémunérations, et pénalisant lourdement les crédits à visée spéculative 

Des propositions largement exprimées dans les rues le 29 janvier et au cœur de la prochaine journée nationale unitaire  d’action syndicale, le 19 mars prochain. Elles  sont aussi au cœur du débat pour changer de politique en France et en Europe, à l’occasion des élections européennes du 7 juin prochainOui, il y a urgence rassemblons nous, pour débattre, riposter et imposer d’autres solutions. Les luttes victorieuses des salariés antillais sont exemplaires à cet égard.

 o                      Je désire être informé-e des initiatives du Parti communiste français

  o                      je décide d’être membre du Parti communiste français  Prénom et nom : Adresse : 

Téléphone :

Courrier électronique : 

A Renvoyer à : P.C.F. , 22 rue de la Pomme Rouge 02100 Saint Quentin – Mail: pcfquentin@free.fr 

A propos de Parti Communiste Français-St-Quentin 02

" Face au capital, aujourd'hui, plus que jamais, le peuple a besoin du PCF"

Les commentaires sont fermés.

LIVRY SUR SEINE |
Le blog des idées non-reçue... |
Parcours d'une jeune consei... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MoDem de l'Ariège
| Bernard Ramond - Pour que v...
| la republique c'est l'arrac...